Force India pourrait courir sous une nouvelle identité dès Spa

Force India pourrait courir sous une nouvelle identité dès cette saison, si la FIA obtient des réponses satisfaisantes quant à la résolution de plusieurs questions légales. On ne sait pas encore si cela pourra se faire dès ce week-end au GP de Belgique.

Force India pourrait courir sous une nouvelle identité dès Spa

Si la situation autour d'un nouvel engagement ne peut pas être résolue à temps, l'équipe pourrait être autorisée par la FIA à évoluer sous son nom et son identité habituels à Spa.

Une situation inattendue est survenue la semaine dernière, lorsque les plans de rachat de l'écurie par un consortium mené par Lawrence Stroll, visant à sortir la structure de son placement sous administration judiciaire, n'ont pas pu être achevés dans le délai imparti de deux semaines. Principalement à cause des problèmes juridiques que rencontrent les actionnaires Vijay Mallya et le groupe Sahara.

Le consentement de 13 banques indiennes était requis pour que l'accord soit conclu. Il y avait également un droit de gage (un droit de garder possession de quelque chose jusqu'à ce qu'une dette soit effacée) en faveur de la compagnie de boissons Diageo, lié à un prêt accordé à Mallya.

Candidat perdant au rachat, Uralkali a laissé entendre mardi que le processus de vente était défectueux, précisant que "malgré l'expiration du délai fixé par l'administrateur, aucun plan de sauvetage n'a été soumis à l'approbation du tribunal, ce qui a confirmé le point de vue d'Uralkali selon lequel le sauvetage n'était pas réalisable dans les délais et dans les conditions proposés par l'administrateur".

Lire aussi :

Or, Stroll a changé de stratégie en fin de semaine dernière et a acheté les actifs de l'équipe, à savoir les voitures, l'usine de Silverstone, l'équipement et tout ce qui est nécessaire pour courir, à l'exception de l'inscription actuelle, qui appartient encore en théorie à Force India, restant sous administration mais ne disposant plus d'actifs.

L'inscription est habituellement vue comme un élément de grande valeur pour toute vente d'une équipe. Cependant, le choix de Renault, McLaren et Williams de bloquer le transfert des droits commerciaux de Force India vers les nouveaux propriétaires, signifiant que l'écurie n'obtiendrait pas les primes liées à ses performances au cours des dernières saisons, a déjà fait figure d'obstacle majeur. Par conséquent, repartir de zéro ne serait pas aussi pénalisant que cela aurait pu l'être.

Les camions Force India F1 sans logo
Réunion dans le garage Force India F1

Ce que dit la réglementation de la FIA…

Bien que la réglementation sportive de la FIA spécifie que les écuries doivent s'engager pour la saison suivante au plus tard le 30 novembre, l'Article 8.1 semble bel et bien laisser la porte ouverte à des changements plus tardifs.

Il indique : "Les candidatures à un autre moment ne seront envisagées que si une place est disponible et avec le paiement de frais d'inscription en retard, déterminés par la FIA. Cette dernière enverra le formulaire d'inscription et notifiera le candidat du résultat de la candidature sous 30 jours après l'avoir reçue."

Il y a clairement une place disponible, puisque la "nouvelle" équipe se remplacera elle-même, et dans le contexte de l'accord dans son ensemble, les frais liés au retard de l'inscription ne seront qu'un détail pour Stroll.

Le processus d'inscription à partir d'une équipe existante est clairement complexe, puisqu'il faut prendre en compte les Accords Concorde et les réglementations de la FIA. L'une des complications juridiques est le fait que l'engagement d'une écurie de F1 doit être effectué via une instance nationale, précédemment celle de l'Inde.

Ce mercredi, les logos Force India et ceux des entreprises de Vijay Mallya – Kingfisher et UB Group – ont été enlevés des camions et des panneaux dans le paddock de Spa-Francorchamps.

Lire aussi :

Ce que dit Liberty Media...

Les propriétaires de la Formule 1 souhaitent assurer que l'écurie reste sur la grille et soutiennent le rachat par Stroll.

"Je pense que c'est très important pour la F1", déclarait Sean Bratches, directeur commercial du championnat, pour Motorsport.com il y a quelques jours. "Pas seulement du point de vue de la compétition sur la grille – c'est l'équipe qui est arrivée quatrième du championnat l'an dernier – mais aussi du point de vue de la perception de la F1."

"Nous essayons de créer de la valeur à tous les niveaux, et que des équipes soient placées sous administration sans repreneur ne présage de rien de bon, donc je suis soulagé que cela soit derrière nous."

"Nous sommes encouragés par le nouveau consortium qui en est propriétaire et par la nouvelle structure de propriété, et nous sommes convaincus qu'ils pourront évoluer au même niveau que par le passé."

partages
commentaires
La rumeur "surprise" de son remplacement a changé Hartley

Article précédent

La rumeur "surprise" de son remplacement a changé Hartley

Article suivant

Pirelli fait un choix très tendre pour Abu Dhabi

Pirelli fait un choix très tendre pour Abu Dhabi
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021