Gasly : Hamilton, Vettel et les autres m'ont soutenu après ma pénalité

partages
commentaires
Gasly : Hamilton, Vettel et les autres m'ont soutenu après ma pénalité
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
21 juil. 2018 à 08:35

Pierre Gasly a déclaré qu'il avait été notamment soutenu par les Champions du monde de Formule 1 que sont Lewis Hamilton et Sebastian Vettel quand le sujet de sa pénalité reçue lors du GP de Grande-Bretagne a été soulevé lors du briefing à Hockenheim.

Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Sergio Perez, Force India VJM11, devant Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso, Sebastian Vettel, Ferrari, en conférence de presse
Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso

Pierre Gasly était en colère après ce qu'il estimait être une sanction "complètement ridicule" qui lui a coûté un point lors de la course de Silverstone. Le Français a dépassé Sergio Pérez en fin d'épreuve, mais a touché son rival dans la manœuvre et a reçu une pénalité de cinq secondes qui l'a fait reculer de la 10e à la 13e position.

Lire aussi :

S'exprimant devant les médias en marge du Grand Prix suivant, en Allemagne, Gasly a expliqué avoir soulevé cette sanction devant le directeur de course, Charlie Whiting, au moment du briefing des pilotes de ce vendredi et a insisté sur le fait que "tout le monde" parmi ses homologues pilotes avait soutenu son point de vue.

"J'ai demandé à Charlie et je voulais juste avoir son opinion à ce sujet, et l'opinion des pilotes", a déclaré le pilote Toro Rosso. "Nous en avons parlé 40 minutes. Lewis [Hamilton] a dit qu'il s'agissait d'un incident de course, Seb [Vettel] également. Tout le monde a trouvé que la pénalité était un peu dure."

"C'était bon à savoir après coup, il n'y a rien que l'on puisse vraiment changer. Pour moi, il s'agissait juste de comprendre. Je suis ouvert au questionnement sur ma vision de la course et il était important pour moi d'avoir les opinions des autres aussi, mais ils partagent tous le même ressenti et ils pensent que la pénalité était trop sévère."

Gasly de suggérer que la F1 devrait prendre exemple sur le MotoGP, qui laisse plus de marge au niveau des luttes roue contre roue. La discipline a pourtant annoncé plus tôt dans l'année que ses commissaires pourraient imposer des pénalités plus sévères suite à l'accrochage entre Marc Márquez et Valentino Rossi en Argentine. Cependant, malgré une série de moments litigieux lors des courses qui ont suivi, aucune pénalité pour collision n'a été infligée en MotoGP depuis cette annonce.

"Je suis un grand fan de MotoGP et ce genre de chose arrive chaque week-end. Et c'est pourquoi les gens aiment le MotoGP, parce qu'ils se touchent, ils se battent vraiment à la limite et quand nous voyons Valentino et Márquez qui se battent côte à côte, tout le monde aime ça. Ça fait partie de la course et je pense que les gens sont assez exaltés de voir ça quand ça se produit en F1."

Le Français réitère son souhait de voir une approche plus cohérente concernant le travail des commissaires en F1, après avoir estimé que des manœuvres similaires à celle sur Pérez à Silverstone n'avaient pas été pénalisées par le passé. "Ce n'est pas seulement pour moi, [c'est] juste pour avoir quelque chose de clair pour tout le monde. Juste pour savoir où se situe exactement la limite, parce que d'un week-end à l'autre elle semble changer un peu. Il est important d'avoir des retours clairs sur ce qu'est la limite."

Avec Casper Bekking 

Article suivant
Les écuries favorables à l'interdiction des couvertures chauffantes

Article précédent

Les écuries favorables à l'interdiction des couvertures chauffantes

Article suivant

Sauber va stopper le développement de sa F1 2018

Sauber va stopper le développement de sa F1 2018
Charger les commentaires