Gasly sous haute pression après des résultats "inacceptables"

La séance de qualifications du Grand Prix d'Autriche semble avoir marqué un tournant dans la patience du clan Red Bull à l'égard de Pierre Gasly, mais le Français relativise certaines critiques tout en assumant son devoir de progresser. Les jokers semblent malheureusement s'amenuiser...

Gasly sous haute pression après des résultats "inacceptables"

La pression s'accentue sur les épaules de Pierre Gasly. Auteur d'un début de saison compliqué, le Français a subi un revers dont il se serait bien passé samedi après-midi en Autriche. Fautif dans son tour rapide, il n'a pas pu faire mieux que neuvième de la Q3, pendant que Max Verstappen brillait à nouveau au volant de la Red Bull-Honda en arrachant le troisième chrono.

Les difficultés rencontrées par Gasly depuis le début de l'année n'ont fait qu'accroître les critiques, qu'elles soient externes ou exprimées par Helmut Marko, qui a peu apprécié la performance de samedi. "Ce n'est pas facile d'être le coéquipier de Max Verstappen, car c'est un pilote exceptionnellement talentueux", a lancé le conseiller spécial de Red Bull Racing à l'agence de presse APA. "Mais les résultats et le rythme de Gasly sont tout simplement inacceptables. Lors des deux précédents Grands Prix, au Canada et en France, c'était clairement pire que prévu. L'écart entre Pierre et Max est trop grand." Inévitablement, dans le contexte impitoyable de la F1, doublé de celui qui l'est tout autant chez Red Bull, les rumeurs d'une éviction ou d'un remplacement bruissent. La situation n'est pas idéale pour le Français, qui le reconnaît, mais estime également que toutes les critiques ne sont pas justifiées.

Lire aussi :

"Il y a beaucoup de discussions négatives, c'est sûr, parfois méritées et parfois non", estime Gasly. "Mais je pense que ça fait partie du métier, c'est quelque chose qu'il faut gérer. Est-ce que c'est juste ? Parfois, je ne crois pas. Mais au final, la seule chose que je puisse faire est seulement de me concentrer sur moi-même et d'essayer de trouver ce que je peux mieux faire. Il y a évidemment des choses que je peux mieux faire avec cette voiture. J'ai l'impression de ne pas totalement piloter comme je l'aimerais, et il y a des choses que je pourrais changer pour aller plus vite. C'est ce sur quoi je me concentre. L'équipe m'aide à aller dans cette direction. Est-ce que je suis pleinement satisfait de mes résultats ? Clairement pas. Est-ce que je veux faire plus ? Oui. Est-ce que je fais tout ce que je peux en ce moment pour aller dans cette direction ? Oui."

Gasly ne pense pas perdre le soutien de l'équipe

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Ce week-end, Red Bull a introduit des évolutions sur la RB15 et celles-ci ont clairement permis à Gasly de se sentir plus à l'aise. Le Normand travaille également sur l'adaptation de son style de pilotage, et le week-end était plutôt prometteur jusqu'à ce que ses espoirs soient douchés en Q3 hier… et que la pression s'intensifie, sans avoir de baguette magique pour la faire retomber rapidement. "Nous les pilotes, nous sommes plutôt impatients et nous voulons des résultats tout de suite", ajoute-t-il. "C'est aussi le plus haut niveau du sport automobile. Parfois il faut il y aller étape par étape, faire de petits progrès. Je crois que ce week-end, nous avons atteint notre objectif, et j'espère que nous pourrons très bientôt démontrer ce potentiel et ces performances."

Dans ces conditions, et avec un Helmut Marko qui semble désormais moins enclin à lui trouver des excuses, Pierre Gasly a-t-il le sentiment de bénéficier encore du soutien sans faille de son écurie ? "Oui", répond-il. "Tout le monde veut que je sois performant, y compris moi-même, et actuellement c'est sûr que je ne suis pas content de ce que je fais car je sais que je suis capable de faire bien plus. Mais pour le moment, les choses ne s'assemblent pas vraiment les unes avec les autres, et parfois c'est un peu ennuyeux, car une toute petite chose peut avoir une grosse incidence à un moment donné."

"Je pense qu'actuellement, ça a l'air bien pire que ça ne l'est", assure-t-il. "L'équipe m'apporte un bon soutien et redouble vraiment d'efforts pour essayer de comprendre ce dont j'ai besoin afin d'être plus performant. Et oui, Helmut et Christian [Horner] sont très clairs. Désormais, c'est important de trouver de la constance, ce que nous cherchons à faire. Ce week-end, c'était mieux, mais une nouvelle fois ça n'a pas fonctionné en Q3, pour la raison que je vous ai donnée. J'aimerais que les choses soient parfaites. Ce n'est pas le cas, mais nous travaillons tous dans la même direction, c'est ce que je ressens."

partages
commentaires
Meilleur train avant mais stratégie risquée pour Leclerc ?
Article précédent

Meilleur train avant mais stratégie risquée pour Leclerc ?

Article suivant

Verstappen chez Mercedes en 2020 ? Wolff ne veut rien bouleverser

Verstappen chez Mercedes en 2020 ? Wolff ne veut rien bouleverser
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021