Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Haas avec une demi-seconde de marge sur le milieu de grille ?

partages
commentaires
Haas avec une demi-seconde de marge sur le milieu de grille ?
Par :
29 mars 2019 à 10:30

Selon certains pilotes, Haas est la quatrième force du plateau 2019 derrière les trois top teams habituels. Mais tous ne partagent pas ce point de vue...

Carlos Sainz, pilote de l'équipe McLaren, craint que Haas puisse disposer d'une demi-seconde de marge sur le reste du milieu de plateau cette année, sur la base de ses solides performances du Grand Prix d'Australie.

Kevin Magnussen est effectivement arrivé dans la position de "best of the rest" derrière les pilotes Mercedes, Ferrari et Red Bull lors de la première manche de la saison, faisant penser à son rival espagnol que son équipe dispose d'un avantage de performance qu'il sera nécessaire de combler.

Lire aussi :

"Ils sont un peu plus devant tout le monde en milieu de plateau", estime Sainz. "Il s'agit de la seule mauvaise chose par rapport à l'an dernier : les Haas sont un peu trop détachées par rapport à l'année dernière."

Interrogé sur ce qu'il estimait être la marge dont dispose l'équipe américaine, Sainz livre une réponse intéressante : "Je pense qu'il s'agit d'au moins une demi-seconde [au tour]. Donc reprendre un écart d'une demi-seconde, même avec un rythme de développement élevé en cours de saison, est une tâche très difficile car ils ne vont pas rester les bras croisés. Cela signifie qu'il va nous falloir leur reprendre sept ou huit dixièmes cette année, ce qui est beaucoup. Selon ma première estimation à la louche, il va être très, très difficile d'être devant [Haas] en qualifications d'ici la fin de l'année. En rythme pur, ce sera très compliqué pout tout le monde."

Pérez valide, Renault en doute

Le point de vue du pilote McLaren est soutenu par les observations des temps au tour tout au long du week-end australien par Sergio Pérez, l'expérimenté pilote Racing Point. "Nous avons vu à Melbourne que le milieu de peloton est globalement resserré, mais probablement que Haas est un pas devant", confirme le Mexicain.

Tous, cependant, ne partagent pas cette analyse, à l'image des pilotes Renault Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo, qui veulent croire en leurs propres chances de tenir la dragée haute au partenaire de Ferrari avec leur équipe d'usine.

Interrogé sur les commentaires de Sainz, Hülkenberg répond : "Je n'en suis pas certain, pour être honnête. Si Kevin disposait de ce rythme, je pense qu'il l'aurait utilisé à un moment donné à Melbourne, mais il a terminé une paire de secondes devant moi. Je pense que Haas a clairement l'air solide. Peut-être qu'ils ont un avantage à l'heure actuelle, mais c'est très compact."

Une analyse que fait aussi son équipier Ricciardo. "Je pense que nous avons l'auto pour les égaler. Naturellement, on verra des circuits leur convenant mieux, mais en revenant sur les qualifications [en Australie], je sais que Nico et moi ressentions que nous en avions plus que ça en nous. Si nous étions passés en Q3, nous aurions été plus proches d'eux, et nous sommes à peu près là. Et puis, Nico a été assez proche de Kevin tout au long de la course. S'ils sont devant, ce n'est pas de beaucoup."

 

Article suivant
Le DRS au centre des discussions à Bahreïn

Article précédent

Le DRS au centre des discussions à Bahreïn

Article suivant

Leclerc et les consignes Ferrari : "Je comprends l'équipe"

Leclerc et les consignes Ferrari : "Je comprends l'équipe"
Charger les commentaires