Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Haas prend le risque que Mazepin n'ait pas sa Super Licence

Nikita Mazepin a été confirmé au poste de pilote titulaire Haas 2021 avant même d'être assuré d'avoir une Super Licence, mais Günther Steiner n'est pas inquiet outre-mesure.

Haas prend le risque que Mazepin n'ait pas sa Super Licence

C'est un duo de rookies qu'alignera Haas F1 Team pour la saison 2021 de Formule 1, avec Mick Schumacher et Nikita Mazepin… Mais encore faut-il que ce dernier valide sa Super Licence ! Mazepin dispose déjà de 20 points pour sa deuxième place en GP3 en 2018 et de douze unités après avoir fini troisième de F3 Asie l'hiver dernier, dans un contexte un peu particulier.

Il faut donc que le pilote Hitech GP finisse au pire septième de F2, cette position valant huit points, pour atteindre la barre des 40. C'est bien parti, en témoigne son troisième rang actuel, mais il demeure mathématiquement possible qu'un rocambolesque retournement de situation le voie chuter à la huitième place ce week-end, en cas de résultats très favorables pour Guanyu Zhou, Louis Delétraz et Christian Lundgaard notamment.

Lire aussi :

Dans ce cas de figure, un arrangement pourrait être trouvé pour que Mazepin bénéficie de la marge de tolérance mise en œuvre en raison de la pandémie de COVID-19, même si l'on voit mal en quoi sa saison a été impactée par la crise sanitaire. Directeur de l'écurie Haas, Günther Steiner ne compte pas là-dessus.

"Bien sûr, nous avons discuté avec la FIA quand nous avons commencé les négociations : comment cela va-t-il fonctionner ?" commente Steiner. "Je ne pense pas que nous ayons encore ce problème. Il reste une possibilité mathématique qu'il n'ait pas [de Super Licence], mais elle est mince, vous savez. Je pense que je vais prendre ce risque. J'ai déjà pris des plus gros risques que ça."

"Encore une fois, je ne peux pas dire qu'il l'aura forcément. Mais je suis convaincu qu'il obtiendra les points nécessaires pour avoir la Super Licence. Je ne vais pas évoquer ce qu'a dit la FIA, car nous ne sommes jamais arrivés à une conclusion, l'objectif ayant toujours été de le faire avec les points. Et c'est ce que nous faisons. Il l'a fait lui-même. Cela montre qu'il n'est pas nerveux à ce sujet. Le week-end dernier, on lui a dit qu'il fallait qu'il marque des points pour avoir sa Super Licence, sans demander la moindre assistance." Ce qu'il a fait avec la cinquième et la deuxième place à Bahreïn.

Nikita Mazepin, Hitech Grand Prix et Mick Schumacher, Prema Racing

Mazepin est en tout cas impatient de rejoindre la catégorie reine après avoir signé deux victoires et quatre deuxièmes places en F2 cette année. "Je me sens prêt pour la F1", déclare le Russe. "J'ai 21 ans. J'ai déjà fait pas mal de saisons en monoplace. Et je crois que les voitures plus rapides conviennent à mon style de pilotage. Quant au championnat de F2, l'année a été assez difficile. Quand j'ai rejoint Hitech Grand Prix, l'équipe n'existait pas en F2 précédemment. Bien que ce ne soit que 12 personnes, il faut créer une cohésion. C'était une grande tâche, mais je pense que l'équipe a géré ça de manière fantastique."

"C'est un exploit que nous soyons capables de faire des arrêts au stand plutôt rapides et de commettre moins d'erreurs que d'autres équipes au niveau des réglages de départ. Ça mérite d'être remarqué, et surtout compte tenu de quelques pénalités que j'ai eues cette année – avec lesquelles je n'étais pas forcément d'accord – je pense que le classement général du championnat est prometteur." Mazepin fait notamment référence à la Course Principale de Spa-Francorchamps, où il a perdu la victoire sur pénalité après avoir tassé Yuki Tsunoda hors de la piste, et a d'ailleurs manifesté son mécontentement en percutant sèchement le panneau de la deuxième place en parc fermé.

partages
commentaires
Kevin Magnussen rejoint l'IMSA pour 2021

Article précédent

Kevin Magnussen rejoint l'IMSA pour 2021

Article suivant

Bottas le sait, être battu par Russell "ne serait pas bon" pour lui

Bottas le sait, être battu par Russell "ne serait pas bon" pour lui
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin) Prime

Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)

Pour la troisième fois en moins de dix ans, le groupe Volkswagen flirte sérieusement avec la Formule 1. Et cette fois-ci, les chances de voir le géant allemand concrétiser son projet paraissent plus élevées que jamais.

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021