Hamilton veut changer l'affichage de son volant

Lewis Hamilton veut effectuer des changements sur l'affichage de son volant pour éviter de perdre de nouveau du temps, comme ce fut le cas en Azerbaïdjan, lors de l'apparition de la voiture de sécurité virtuelle.

Hamilton veut changer l'affichage de son volant
Charger le lecteur audio

Hamilton était deux secondes derrière son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, quand la VSC a été déployée à Bakou après l'arrêt en piste de la Red Bull de Pierre Gasly. Cependant, après que les pilotes ont repris leur rythme de course à 10 tours de l'arrivée, cet écart avait grimpé à 3,5 secondes, et Hamilton n'a pas été capable de le réduire pour lancer une attaque.

Interrogé par Motorsport.com au sujet des faibles écarts, comme la perte de temps derrière la VSC, Hamilton a déclaré : "Valtteri a fait un meilleur travail en qualifications, lors de son dernier tour, ce qui l'a mis en position de pouvoir se battre. Il y a ensuite eu un petit écart au départ, sur lequel nous devons travailler."

Lire aussi :

"Et j'ai ensuite perdu deux secondes et demie, ou quelque chose comme ça, sous régime de VSC, donc j'ai dû rattraper cet écart. Avec seulement neuf tours à parcourir, ce n'était pas si simple. C'était de ma faute et c'est une chose sur laquelle je vais devoir travailler. Il y a des choses que je peux régler sur mon volant pour m'assurer que ça n'arrive plus."

Motorsport.com lui a également demandé quel type de changements il aimerait effectuer, et Lewis Hamilton a répondu qu'il ne pouvait pas en parler "car ce sont des choses vraiment techniques" sur l'affichage du volant. "C'est juste une question de procédure, rien de majeur."

Quand la voiture de sécurité virtuelle est déployée, les pilotes doivent réduire leur vitesse et rester au-dessus du temps minimal annoncé par la FIA "au moins une fois dans chaque mini secteur". La longueur de ces secteurs est déterminée par l'écart entre les lumières des commissaires, qui sont positionnées avant chaque virage, et séparées par des distances allant de moins de 100m à plus de 300m.

Les pilotes doivent rester au-dessus du temps minimum avant les deux premières lignes de Safety car, et être au-dessus du temps minimum lorsque la période de VSC prend fin. Ils peuvent voir l'écart par rapport au temps minimum sur l'affichage du volant, ce qui signifie que ceux qui ne respectent pas la procédure risquent de perdre du temps. Cela dépend également de leur rapidité à réagir à la fin de la période de VSC, qui n'est pas un compte à rebours.

Lire aussi :

Le système officiel de messagerie annonce aux équipes la fin du régime entre 10 et 15 secondes plus tard, et les panneaux lumineux passent ensuite de "VSC" à un affichage vert. Lors de la relance à Bakou, Bottas a gagné du temps sur ses trois poursuivants immédiats qu'étaient Hamilton, Sebastian Vettel et Max Verstappen

Interrogé par Motorsport.com sur ses réglages, et s'ils étaient similaires à ceux de Hamilton, ou s'il avait eu l'impression de manquer d'informations, Bottas a répondu : "Je pense que c'est assez similaire entre nous. Il y a des différences. Nous avons une sorte d'ingénieur électronique personnel, avec qui l'on travaille sur les départs et sur l'affichage. Je suis satisfait des informations que j'obtiens, je pense que j'ai assez réussi à maîtriser le delta sous régime de VSC, et j'étais prêt pour la relance, donc tout allait bien."

partages
commentaires
Vettel : Les difficultés de Ferrari sont surtout dues aux pneus
Article précédent

Vettel : Les difficultés de Ferrari sont surtout dues aux pneus

Article suivant

Grosjean : "Nous devons nous poser et vraiment réfléchir"

Grosjean : "Nous devons nous poser et vraiment réfléchir"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021