Hamilton, Bottas : les raisons d'un départ agité en Hongrie

Les deux pilotes Mercedes ont connu dimanche dernier une procédure de départ loin d'être sereine, pour des raisons très différentes.

Hamilton, Bottas : les raisons d'un départ agité en Hongrie

Lewis Hamilton et Valtteri Bottas étaient en première ligne pour le Grand Prix de Hongrie, qui a débuté sur une piste humide, mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Pour le Britannique, cela n'a eu aucune conséquence et il a conservé la tête de la course après l'extinction des feux. En revanche, le Finlandais a flirté avec le départ volé et a perdu du terrain dans les premiers hectomètres.

Lire aussi :

En achevant son tour de formation, Hamilton a indiqué par radio à son écurie que le moteur faisait un bruit "comme s'il allait caler". Dans le stand Mercedes, les ingénieurs savaient qu'il n'y avait aucun problème particulier sur la monoplace du sextuple Champion du monde, mais ils n'ont pas pu le rassurer. Le faire aurait représenté une infraction à la réglementation, qui précise depuis 2017 que pour la procédure de départ, un pilote ne peut pas être assisté par son équipe à moins d'un cas de force majeure. C'est d'ailleurs cette même règle qui a valu une pénalité de dix secondes aux deux Haas, appelées au stand dans le tour de formation pour chausser les pneus slicks, ou qui a empêché AlphaTauri de répondre à Daniil Kvyat quand il a émis le souhait de changer de gommes.

"Lewis a fait part d'un problème pendant le tour de formation, il pensait que le moteur allait caler", explique Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste chez Mercedes. "En fait, c'était un souci de capteur qui n'affectait le moteur qu'autour de la commande de ralenti. Ce n'était pas un problème, il n'allait pas caler et il existe une protection qui empêche le moteur de caler dans cette situation, mais nous ne pouvions pas lui dire que tout allait bien. C'est à cause du règlement qui interdit de parler au pilote pendant le tour de formation. Nous savions que ça allait, mais il a dû s'en inquiéter un peu jusqu'au moment de partir." 

Dans le cas de Bottas, l'envol a été très couteux. Le Finlandais a bougé avant l'extinction des feux mais s'est ravisé suffisamment rapidement pour que le capteur de la FIA ne se déclenche pas, avant de s'élancer avec un temps de retard. Il a expliqué avoir été distrait par un voyant sur son volant, ce que Mercedes précise davantage aujourd'hui.

"Le problème, c'est qu'il a réagi à un voyant qui clignotait sur son volant", détaille Shovlin. "C'est parce qu'il fait les simulations de départ avec ce volant pendant le week-end. Pour simuler l'extinction des feux de la grille de départ, les voyants sur le volant s'éteignent. C'est pourquoi il a réagi, ça l'a distrait. Heureusement, il a réussi à tirer l'embrayage et à éviter le départ volé. Il y a désormais un système automatique qui détecte où se trouve la voiture sur son emplacement de grille, et elle peut se trouver dans une position suffisamment étendue sans être détectée. Valtteri n'a pas beaucoup bougé, donc il est resté dans la tolérance. Le système n'a donc pas pensé qu'il avait volé le départ, puisqu'il était toujours dans son emplacement lors de l'extinction des feux."

partages
commentaires
Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1

Article précédent

Horner : L'issue du dossier Racing Point dictera l'avenir de la F1

Article suivant

La loyauté de Pérez plaide en sa faveur chez Racing Point

La loyauté de Pérez plaide en sa faveur chez Racing Point
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021