Réactions
Formule 1 GP des États-Unis

Hamilton avait "la voiture la plus rapide", mais ça n'a pas suffi

Lewis Hamilton a rarement été si près de la victoire depuis le début de la saison dernière, mais elle lui a néanmoins échappé à Austin.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W14, Max Verstappen, Red Bull Racing RB19, Oscar Piastri, McLaren MCL60

Lewis Hamilton semble revivre. Une fois n'est pas coutume, le pilote Mercedes a été capable de jouer la victoire, au Grand Prix des États-Unis. Le départ n'a pourtant pas été optimal depuis la troisième place de la grille de départ, Hamilton rétrogradant au quatrième rang derrière Lando Norris, Charles Leclerc et Carlos Sainz, mais il s'est défait des Ferrari pour s'emparer de la deuxième position dès le sixième tour.

Avant les premiers arrêts au stand, Hamilton avait deux secondes de retard sur le leader Norris, cinq d'avance sur son poursuivant Verstappen, mais Mercedes a trop prolongé son relais initial dans l'espoir de mener une stratégie à un arrêt. Le Britannique a finalement changé de pneus quatre tours après le pilote Red Bull – quatre tours où il a perdu un temps énorme à cause de son manque de rythme et d'un blocage de roue. Il a repris la piste avec sept secondes de déficit, pour une perte nette de douze secondes.

Par la suite, alors que Verstappen composait avec des problèmes de freins, Hamilton a toutefois affiché le meilleur rythme et a aisément rattrapé Norris tout en grignotant progressivement son retard sur le leader. C'était toutefois insuffisant, en témoigne l'écart de deux secondes qui le sépare de la victoire.

"Si, la victoire était possible", assure le directeur d'équipe Toto Wolff au micro de Canal+. "Je crois qu'on avait la voiture la plus rapide. On a essayé un [seul] stop mais ça n'a pas fonctionné. On a beaucoup plus de performance, et c'est aussi un circuit où l'on n'avait pas imaginé être rapide. On l'a été. Il y a plus de positif que de négatif. Mais perdre comme ça reste difficile pour moi."

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, deuxième, sur le podium

Lewis Hamilton (Mercedes) sur le podium

"Tout d'abord, il faut féliciter [Red Bull]", renchérit Hamilton. "Cette écurie a fait un travail incroyable toute l'année, elle a dominé et Max a été vraiment impeccable. On les rattrapera vers la fin. J'espérais, mais il nous fallait des tours en plus. L'équipe a fait un travail incroyable ce week-end, il a fallu travailler très dur pour apporter ces évolutions [au niveau du plancher, ndlr]."

"Franchement, c'était vraiment difficile après la dernière course, d'abord avec tout ce qui se passe dans le monde [le conflit israélo-palestinien, ndlr]. Puis évidemment, la grosse erreur que j'ai faite [son blocage de roue, ndlr]. J'ai vraiment eu le sentiment de ne pas du tout avoir été à la hauteur pour l'équipe. J'ai donc dû travailler dur mentalement pour me remettre dans le coup. C'était une de ces expériences où l'important n'est pas la manière dont on tombe mais la manière dont on se relève. Je suis revenu me battre, je me sentais super bien et je suis vraiment content du résultat."

En signant le 197e podium de sa carrière, Lewis Hamilton est en tout cas revenu à 19 points de Sergio Pérez au championnat des pilotes.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lando Norris élu "Pilote du Jour" du GP des États-Unis 2023
Article suivant 17e pole sans victoire pour Leclerc : "Arrêter avec cette statistique"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France