Kubica envisage un "vrai comeback" suite au test avec Renault F1

Robert Kubica a indiqué qu'il envisageait un véritable retour après s'être rassuré sur ses capacités lors du test effectué avec l'écurie Renault Sport F1, à Valence.

Avoir parcouru 115 tours du circuit Ricardo Tormo de Valence au volant d'une Lotus E20 de 2012 aux couleurs des F1 actuelles du Losange, pour ce que le constructeur français a décrit comme "un week-end de Grand Prix condensé", semble avoir donné des envies d'encore plus au Polonais.

Ce premier roulage depuis début 2011, lors d'essais privés qui avaient précédé sa violente sortie de route en rallye, dans laquelle il avait bien failli perdre son bras droit, a donné au vainqueur du GP du Canada 2008 le sentiment qu'un retour en Formule 1 en tant que titulaire n'était plus aussi inaccessible à l'avenir.

"Bien sûr, c'est un genre de nouveau départ pour moi", a expliqué Kubica dans un entretien pour Sky Sports. "Je ne sais pas ce que ça va donner, mais assurément, c'est une belle sensation de savoir que je peux piloter une F1 après une période aussi difficile et en ayant mes limites."

"Savoir que je peux piloter la voiture, [...] avec un bon rythme et [...] pendant une distance entière de Grand Prix c'est quelque chose, ça me rend heureux et fier."

"Après avoir fait ce test, j'aurais aimé faire plus d'essais. Ça ne dépend pas seulement de moi, mais je vais continuer de travailler et, avec un peu de chance, un jour j'aurai la chance d'avancer et pas à pas, peut-être, de faire [un] vrai comeback."

Des tests en GP2, GP3, Formule E, LMP2

Interrogé par Canal+ sur ce test et l'éventualité d'un retour à la compétition de l'ancien pilote d'Enstone, Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, a tenu à tempérer les rumeurs, pour ne pas risquer de susciter de trop grandes attentes.

"Il l'a fait parce qu'il avait envie. Il faut savoir qu'il est resté dans la famille. Le clan Enstone est composé de membres qui sont très fidèles les uns aux autres, qui ont été marqués par ce pilote qui a traversé leur vie, des gens comme Alan Permane, Bob Bell, Nick Chester, mais également à Viry. Tout le monde a été marqué par ce pilote et avait envie de lui donner cette opportunité de rouler. L'opportunité s'est présentée parce qu'on avait une journée de roulage avec Sirotkin. Quand on a [l'équipe de course], la voiture sur place et le circuit, on se dit qu'on peut lui offrir ça."

"Il n'y a pas d'idée [derrière cela], je ne veux pas qu'on se mette dans une situation de piège, de pression, de faire encore la prochaine étape puis la prochaine étape. Robert est en train de mesurer quelles sont ses capacités, il a envie de recourir au plus haut niveau. Pas nécessairement en Formule 1, il a fait également [des tests en] GP2, GP3, Formule E, LMP2. Il est en train d'essayer de mesurer ses limites. Une fois qu'il connaîtra ses limites, je pense qu'il pourra s'exprimer et réfléchir à la suite de sa carrière s'il peut y avoir une suite à sa carrière."

Robert Kubica a disputé 76 Grands Prix en Formule 1 entre 2006 et 2010, courant pour BMW Sauber, avec qui il a terminé quatrième du classement pilotes en 2008, et Renault, en signant notamment une pole, une victoire et 12 podiums.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags carrière, comeback, retour