La FIA va se pencher sur les insultes de Vettel contre Whiting

Les vociférations et les insultes de Sebastian Vettel à la fin du Grand Prix du Mexique ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd puisque Motorsport.com a appris que la FIA allait se pencher sur la question.

La FIA va se pencher sur les insultes de Vettel contre Whiting
Charlie Whiting, Délégué de la FIA lors d'une conférence de presse
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Podium : Tony Walton, mécanicien Mercedes AMG F1; Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, deuxième; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur; Sebastian Vettel, Ferrari, troisième
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H salue la foule à la fin de la course
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H

Suite à un court-circuitage du virage 2 par Max Verstappen dans la dernière partie de course alors qu'ils étaient tous les deux à la lutte, l'Allemand s'est répandu de manière très véhémente à la radio estimant que le Néerlandais devait le laisser passer, allant même jusqu'à insulter le directeur de course, Charlie Whiting.

Voici l'extrait des échanges radio de ce moment de tension :

Vettel : "Écarte-toi ! Écarte-toi, bon sang !"

Vettel : "C'est un ******, voilà ce qu'il est."

Vettel : "Sérieux, je suis le seul, vous ne voyez pas la même chose que moi ? Il me ralentit et Ricciardo me rattrape, merde !"

Riccardo Adami, ingénieur : "Charlie [Whiting] dit que..."

Vettel : "Ouais, ben tu sais quoi, voilà ce que je lui dis à Charlie : va te faire foutre ! Franchement, va te faire foutre !"

Code Sportif

L'attitude et les mots de Vettel ont créé la polémique et le quadruple champion du monde est allé s'excuser auprès de Whiting après la course. Cependant, même si la FIA n'a pas encore officiellement réagi à cette situation, il semble que l'instance prenne la question très au sérieux et étudie les décisions à prendre.

Si le comportement de Vettel est considéré comme inacceptable, une enquête formelle pourrait être déclenchée pour vérifier que le pilote Ferrari n'est pas en infraction avec une des règles qui régissent la discipline.

La FIA pourrait considérer que les excuses sont suffisantes mais si elle adopte une ligne plus stricte, le Code Sportif International de la FIA offre des possibilités d'action.

En effet, l'article 12.1.1.f dispose que "sont considérés comme infractions aux règlements, en dehors des cas qui sont prévus : [...] tout propos, acte ou écrit qui porte un préjudice moral ou matériel à la FIA, à ses organes, à ses membres ou ses dirigeants".

Les sanctions possibles vont alors de la simple réprimande à la suspension pure et simple d'un Grand Prix en passant par une amende. 

partages
commentaires
Photos - La F1, une question de style !

Article précédent

Photos - La F1, une question de style !

Article suivant

Renault - La nationalité n'est pas un critère de choix de pilote

Renault - La nationalité n'est pas un critère de choix de pilote
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021