Leclerc entravé par un problème moteur en qualifs

Charles Leclerc a subi un problème d'unité de puissance en qualifications et va revenir à un ancien groupe propulseur pour le reste du week-end.

Leclerc entravé par un problème moteur en qualifs

Charles Leclerc a beau avoir atteint la Q3 au Grand Prix d'Italie, ses qualifications n'ont pas été faciles, bien au contraire. Le pilote Ferrari a souffert d'un pépin technique lié à son unité de puissance, suffisamment handicapant pour qu'il rentre au stand en milieu de Q1 afin de trouver une solution, apparemment sans succès. Ce souci l'a affecté de manière inconstante, et Leclerc est malgré tout parvenu à se classer septième, neuvième et huitième des trois phases des qualifications, son déficit sur son coéquipier Carlos Sainz ne dépassant jamais 0"101.

"Ça va, enfin ça a été une journée très difficile pour moi", a déploré le Monégasque. "Nous avons eu un problème pendant toutes les qualifications. Je ne vais pas trop entrer dans les détails, mais nous étudions ça pour demain et espérons le réparer car sinon ça pourrait être très difficile de faire la course ainsi. Dans l'ensemble, ce n'est pas si mal, car franchement, la huitième place avec ça est un bon résultat. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais il se passait quelque chose sur l'unité de puissance. Je ne sais pas vraiment ce que c'était, mais c'était très difficile de piloter." Ferrari va remettre la première unité de puissance de la saison pour le reste du week-end, sans pénalité donc.

Lire aussi :

Sainz, pour sa part, s'est satisfait de sa septième place sur la grille, à deux dixièmes de l'AlphaTauri de Pierre Gasly. "Ces qualifications se sont passées sans accroc de bout en bout", a commenté l'Espagnol. "Malheureusement, dès le début de la Q1, nous avons vu que nous étions un peu trop loin du top 5. Malheureusement, sur un tel circuit où nous voulons faire si bien devant les tifosi, nous peinons à atteindre le top 5, mais nous sommes parvenus à progresser au fil de la séance. Nous avons fait des bons tours, c'est très serré entre Charles et moi, nous sommes plus ou moins au niveau. Cela montre que la voiture est à peu près là où elle est censée être. Nous voulons faire mieux à l'avenir, mais aujourd'hui, c'est ce que nous avons."

La Scuderia va en tout cas bénéficier du soutien des tifosi pendant les Qualifs Sprint ainsi que la course de dimanche, sur l'Autodromo Nazionale di Monza. "Nous allons en avoir besoin, car malheureusement c'est là que nous nous situons actuellement, septième et huitième", a ajouté Sainz. "Nous avons bien progressé par rapport à l'an dernier, il faut se rappeler que l'an dernier, une voiture a été éliminée en Q1, l'autre était 13e. Nous avons donc relativement bien progressé en l'espace d'un an sur un tel circuit dont nous savons qu'il ne convient pas aux caractéristiques de la voiture. Mais nous en voulons plus quand même et allons continuer de travailler pour ça."

partages
commentaires
GP d'Italie F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP d'Italie F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire

Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021