Leclerc vise au moins "deux victoires" en 2019 avec Ferrari

partages
commentaires
Leclerc vise au moins
Par : Fabien Gaillard
15 déc. 2018 à 08:15

Alors qu'il disputera l'an prochain sa première saison avec la Scuderia Ferrari, Charles Leclerc vise au moins deux victoires pour ses débuts à Maranello en Formule 1.

Auteur d'une saison impressionnante avec Sauber pour sa première année en discipline reine, le Monégasque a atteint un véritable Graal pour un jeune pilote : celui d'accéder à un baquet de titulaire au sein de la Scuderia Ferrari en vue de 2019. Il remplacera Kimi Räikkönen, dernier Champion du monde au cheval cabré en 2007, qui fera lui le chemin inverse.

Forcément, la pression ne sera pas la même et, alors que Ferrari est sur une pente ascendante en termes de performances depuis deux saisons, au point de constituer une véritable opposition à Mercedes, Charles Leclerc va être particulièrement scruté, lui dont le potentiel en fait auprès de nombreux fans et observateurs l'un des futurs champions du paddock.

Lire aussi :

Pour autant, la ressent-il lui-même ? "De la pression ? Non, je n’en ressens pas. Je ressens plutôt le soutien et je dois dire que je suis heureux. Mon objectif est évidemment de faire de mon mieux et de combler les attentes de l’équipe", a-t-il déclaré lors de la cérémonie Caschi D'Oro organisée par le magazine transalpin Autosprint.

"J’aurai à mes côtés un pilote comme Sebastian Vettel, qui sera important pour m’aider à grandir et à apprendre. C’est une personne merveilleuse, ainsi qu’un grand pilote, et j’ai appris à le connaître quand j’ai travaillé dans le simulateur de Maranello et il m’a remercié pour le travail accompli."

"Concernant mes objectifs, il est clair qu’en pilotant pour Ferrari, j’aimerais remporter deux Grands Prix : comme Monaco, ma course à domicile, et Monza. Mais je ne peux pas m’imaginer ce que ce sera de courir en Italie en tant que pilote Ferrari !"

Lors des essais d'après-saison 2018 à Abu Dhabi, Leclerc a vécu sa première journée au volant d'une Ferrari en tant que pilote de la Scuderia et ses impressions suite à ce roulage ont été très bonnes : "Comment je l’ai trouvée ? Incroyable. La voiture est fabuleuse à piloter. C’était un grand honneur ainsi qu’une grande émotion. Évidemment, nous parlons d’un test, ça n’a pas beaucoup de sens de parler de performance absolue, mais la sensation a immédiatement été exceptionnelle."

Avec Roberto Chinchero 

Article suivant
Rosberg et Massa : quête de soi et vie (heureuse) après la F1

Article précédent

Rosberg et Massa : quête de soi et vie (heureuse) après la F1

Article suivant

Red Bull : Gasly aura besoin de "discipline" en 2019

Red Bull : Gasly aura besoin de "discipline" en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard