Les dépassements en Formule 1 chutent de 20%

partages
commentaires
Les dépassements en Formule 1 chutent de 20%
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
Traduit par: Benjamin Vinel
15 déc. 2015 à 08:00

Le nombre de dépassements a chuté de 20% en Formule 1 pendant la saison 2015, selon les statistiques publiées par le manufacturier Pirelli.

Des pneus Pirelli sous la pluie
Pneus Pirelli Intermédiaires
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08 et Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10 en lutte pour une position
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06

Lors des 19 courses qui ont composé cette saison, il y a eu un total de 509 dépassements, avec pas moins de 60 manœuvres lors du Grand Prix de Malaisie.

Cela contraste toutefois avec les chiffres de la saison dernière, puisque l'on dénombrait alors 636 dépassements pour le même nombre de courses. C'est une baisse de 20% entre 2014 et 2015.

Max Verstappen était certainement le roi des dépassements pour sa première campagne en Formule 1, puisqu'il en a cumulé 49.

Sans surprise, les pilotes qui ont été dépassés le moins souvent sont les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg : seulement trois fois chacun.

Sebastian Vettel a réalisé l'une des performances les plus impressionnantes de l'année au Canada, où il a dépassé 13 rivaux en course. L'Allemand est alors remonté de la dix-huitième position sur la grille à la cinquième place à l'arrivée.

Moins d'arrêts au stand

Pirelli a également dévoilé une baisse de 14% du nombre d'arrêts au stand par rapport à la saison 2014 : 706 contre 817 l'an passé.

Tandis que l'an dernier, le nombre moyen d'arrêts par course et par pilote était de 2,02, il n'était que de 1,88 cette année. Le nombre total d'arrêts par course a également chuté de 43 en 2014 (avec 22 monoplaces) à 37,1 en 2015 (avec 20 voitures).

Pas moins de 17'580 pneus ont été utilisés en 2015, mais c'est 2'448 de moins que l'an passé.

"C'était une année d'évolution, les équipes ont continué à développer les voitures introduites pour être conformes à la réglementation hybride turbo," commente Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli.

"Comme toujours, la courbe de développement s'est accélérée en fin d'année, lorsque les équipes ont vraiment maîtrisé les voitures et les pneus. Cependant, nous avons tout de même atteint notre objectif d'un à deux arrêts au stand par course, dans une saison où les pneus ont continué à apporter un grand intérêt sportif et stratégique."

Prochain article Formule 1
Ferrari a jugé l'attitude de Red Bull "terriblement offensante"

Article précédent

Ferrari a jugé l'attitude de Red Bull "terriblement offensante"

Article suivant

La saison 2015 de Sebastian Vettel en 50 photos

La saison 2015 de Sebastian Vettel en 50 photos

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen Boutique
Auteur Pablo Elizalde
Type d'article Actualités