Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Limites de piste : la FIA refuse de changer d'approche

Le briefing des pilotes à Silverstone a beaucoup tourné autour de la question des limites de la piste. La FIA ne changera toutefois pas son fusil d'épaule... en 2024.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, à la lutte pour la tête de la course

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

La FIA n'envisage pas de modifier en cours de saison son approche de la gestion des limites de piste, malgré la controverse soulevée par la pénalité (finalement sans conséquence) infligée à Lando Norris au Grand Prix d'Autriche. Le Britannique avait écopé d'une sanction de cinq secondes après un dépassement hors piste réalisé sur Max Verstappen, qui avait été comptabilisé par les commissaires comme une quatrième infraction même s'il avait ensuite rendu la place.

Plusieurs pilotes, à commencer par le principal intéressé qui a jugé la situation "stupide", ont estimé que cette manière d'aborder les choses manquait de bon sens. Sans surprise, la question a donc été abordée vendredi soir lors du briefing des pilotes du Grand Prix de Grande-Bretagne. La ligne de Lando Norris a été défendue par plusieurs de ses pairs, avec l'argument que cela pourrait dissuader un concurrent de tenter un dépassement.

La FIA a rappelé que le cas de Lando Norris découlait du fait qu'il avait déjà dépassé les limites de piste à trois reprises auparavant, et qu'il ne pouvait donc pas être étudié de manière isolée. Par ailleurs, le législateur a souligné sa volonté de ne pas changer la règle en cours de championnat, ce qui constituerait à ses yeux une forme d'iniquité. En revanche, il n'est pas exclu de prendre en compte les remarques des pilotes pour apporter d'éventuels changements avant la saison prochaine.

Lors de ce briefing, la solution introduite au Red Bull Ring avec des zones de gravier pour dissuader les pilotes de dépasser les limites de piste a également été discutée. Malgré l'unanimité autour de cette nouveauté, la problématique des graviers envoyés sur la piste continue d'être un point sensible, d'autant que des dégâts sur les monoplaces et les pneus ont été relevés à Spielberg.

Ainsi, une alternative s'inspirant de celle introduite à Zandvoort dans sa fameuse chicane, avec du gravier aggloméré et collé, pourrait être envisagée. La question est toutefois de savoir si un tel revêtement serait viable pour des virages plus rapides, particulièrement en cas de pluie. Autrement dit, les solutions testées et envisagées pourraient évoluer d'un week-end à l'autre en fonction des caractéristiques propres à chaque circuit.

Enfin, l'incident polémique entre Lando Norris et Max Verstappen dimanche dernier en tête de la course, qui s'est soldé par un accrochage, l'abandon du pilote McLaren et la pénalité du triple Champion du monde, n'a pas été soulevé par les pilotes lors du briefing.

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ce que dit vraiment la règle du décalage au freinage en F1
Article suivant EL3 - Russell le plus rapide alors que la pluie s'invite à Silverstone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France