Magnussen : Le désastre de Silverstone a soudé Haas

Mis en lumière par la deuxième saison de la série Drive to Survive sur Netflix, l'accrochage des pilotes Haas au Grand Prix de Grande-Bretagne 2019 semble ne pas avoir eu que des conséquences négatives, malgré la colère noire du directeur d'équipe Günther Steiner.

Magnussen : Le désastre de Silverstone a soudé Haas

À Silverstone, Romain Grosjean et Kevin Magnussen étaient 14e et 16e sur la grille de départ et ont connu une légère touchette alors qu'ils étaient côte à côte au premier tour, touchette cependant suffisante pour causer une crevaison sur chacune des deux Haas et les contraindre à l'abandon en début de course. C'était le quatrième zéro point consécutif de l'écurie américaine.

Lire aussi :

Günther Steiner a passé un savon à ses pilotes suite à cette déconvenue, et si les caméras de Netflix n'étaient pas présentes, ses micros ont enregistré la conversation. "J'en ai ras-le-cul de vous deux", s'est énervé Steiner. "Vous avez déçu toute l'équipe et moi, alors que je vous ai protégés tout le temps, et je ne veux pas savoir qui a raison et qui a tort. Je ne veux pas entendre 'il s'est décalé, il n'aurait pas dû' et toutes ces conneries."

"Tous les ans, Gene [Haas, fondateur et propriétaire de l'écurie] dépense cent millions de son putain d'argent. Voilà qu'il veut tout plaquer et laisser tomber tout le monde parce que vous êtes deux gros abrutis. Je n'ai rien de plus à vous dire. Si ça ne vous plaît pas, je n'ai pas besoin de vous ici. Merci de ne pas revenir."

Guenther Steiner, directeur, Haas F1

Magnussen, certainement agacé d'être mis en tort alors qu'il pouvait difficilement laisser davantage de place à son coéquipier, est parti en claquant la porte. "Kevin vient de défoncer la porte, ce n'est pas acceptable !" s'est exclamé Ayao Komatsu, ingénieur de course en chef.

Lire aussi :

Fulminant, Steiner est allé dire ses quatre vérités à Jesper Carlsen, préparateur physique et mental de Magnussen. "Il n'a pas le droit de me faire ça ! Il ne me défonce pas ma porte, va lui dire ! S'il ne veut pas revenir, qu'il me le dise maintenant. Il a défoncé la porte de mon bureau !" Pris de court, Carlsen a répondu : "Où est-il ?" Steiner ne s'est pas calmé : "Je ne sais pas où il est, mais il peut se barrer. Je le lui ai dit – à tous les deux ! Bordel de merde. On a deux abrutis qui pilotent pour nous. Ce n'est pas acceptable. On va faire des changements. Si ça ne tenait qu'à moi, là, je les virerais tous les deux."

Kevin Magnussen, Haas F1 Team et Romain Grosjean, Haas F1 Team

Cependant, interrogé sur cet incident sept mois plus tard, Magnussen en tire un bilan positif. "C'est une histoire passionnante et il y a eu un très, très gros épisode quand c'est arrivé", commente le Danois. "Mais vous savez, nous étions dans une période très difficile à tous les niveaux, le déroulement de la saison nous déprimait vraiment."

"En coulisses, c'était le bordel avec les sponsors [l'accord avec Rich Energy, sponsor titre, s'est ensuite achevé prématurément, ndlr], etc. Tout cela a culminé ce week-end-là et nous en avons tous pâti. Mais cela nous a certainement rendus plus forts. Et cela nous a rapprochés ; vous seriez surpris de voir comment ça se passe entre nous tous dans la vraie vie."

Le pilote Haas conclut avec malice, au sujet du staff de Netflix : "Ils savent bien se cacher. Et glaner des choses auxquelles on ne s'attend pas !"

partages
commentaires
Boullier : Le Paul Ricard est "en avance" en termes de durabilité

Article précédent

Boullier : Le Paul Ricard est "en avance" en termes de durabilité

Article suivant

Verstappen : Sur Netflix, "ce n'était pas le vrai moi"

Verstappen : Sur Netflix, "ce n'était pas le vrai moi"
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021