Horner : Verstappen est désormais meilleur que Hamilton

Max Verstappen est-il actuellement le meilleur pilote qui soit ? C'est ce qu'affirme son directeur Christian Horner, malgré la concurrence de Champions du monde tels que Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Horner : Verstappen est désormais meilleur que Hamilton
Charger le lecteur audio

Max Verstappen est dans une forme olympique en Formule 1 : le pilote Red Bull s'est classé dans le top 5 des 18 derniers Grands Prix en date – la quatrième meilleure série de l'Histoire – et n'a plus fini une course derrière son coéquipier depuis le Grand Prix de Monaco 2018. Cerise sur le gâteau, il vient de remporter le Grand Prix d'Autriche : c'est la première victoire du motoriste Honda en F1 depuis 2006 et son sixième succès personnel, lequel le propulse au troisième rang du classement général alors que sa monture n'est clairement que la troisième meilleure du plateau, derrière les Mercedes et les Ferrari.

Lire aussi :

Cette réussite a poussé Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, à déclarer qu'il "pensait depuis un petit moment" que Verstappen était le meilleur pilote en F1, et il lui a donc été demandé si cela signifiait que le Néerlandais était encore meilleur que le quintuple Champion du monde Lewis Hamilton. Sa réponse est sans appel : "En tant que pilote en forme du moment, il l'est. En tant que pilote qui est dans la forme de sa vie, on peut considérer qu'il est le meilleur pilote du monde sur les douze derniers mois."

"Comment est-ce que je prouve ça ? Il n'est pas dans la meilleure voiture. Mais quand on regarde les résultats qu'il a tirés de cette voiture depuis Montréal l'an dernier, certaines des performances qu'il a réalisées... Il n'a commis pratiquement aucune erreur lors de cette période."

"Lewis a l'avantage de l'expérience, il reste extrêmement rapide, il est dans la meilleure voiture, qui est une machine très bien huilée. Max, lui, est sur une pente ascendante. Ne serait-il pas fantastique pour la F1 de voir ces deux-là face à face ?" Justement, Horner est "absolument convaincu" qu'à voiture égale, Verstappen supplanterait Hamilton, vainqueur de quatre des cinq derniers titres mondiaux.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, au contact du leader Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10, en fin de course
Christian Horner et Max Verstappen, Red Bull Racing, fêtent la victoire avec l'équipe

Il est en tout cas indéniable que le pilote de 21 ans a pris de l'envergure en cette saison 2019 de Formule 1, puisqu'il est devenu le leader indiscutable de l'écurie Red Bull Racing après trois ans de collaboration avec l'expérimenté Daniel Ricciardo, parti chez Renault cette saison.

"Daniel est un tel personnage, avec un grand sens de l'humour !" rappelle Horner. "Et Max, en dehors de la voiture, était toujours un peu dans l'ombre de Daniel, c'était le petit frère farceur. Depuis que Daniel est parti, Max a endossé le rôle du pilote expérimenté au sein de l'équipe, et les responsabilités qui vont avec. Il a un niveau différent de maturité, de gestion et de motivation. Cela a vraiment fait de lui un pilote complet."

Lire aussi :

Le caractère haut en couleurs de Verstappen, parfois belliqueux, a toujours été source de critiques, mais Horner en a une interprétation bien différente : "Il est passionné. Si l'on se rappelle le problème avec [Esteban] Ocon l'an dernier, c'est en partie pour ça que les gens l'apprécient. Il n'a pas peur de dire les choses telles qu'elles sont. Est-ce mal ? Je préfère avoir un pilote comme ça, qui a cette passion et cette flamme en lui. La F1 a grand besoin de pilotes comme Max Verstappen."

Propos recueillis par Edd Straw

partages
commentaires
Seidl a demandé une nouvelle soufflerie dès son arrivée chez McLaren
Article précédent

Seidl a demandé une nouvelle soufflerie dès son arrivée chez McLaren

Article suivant

Officiel - McLaren conserve Sainz et Norris pour 2020

Officiel - McLaren conserve Sainz et Norris pour 2020
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021