McLaren derrière Alpine : Seidl ne rejette pas la faute sur Ricciardo

Andreas Seidl, directeur de l'équipe McLaren, ne souhaite pas blâmer Daniel Ricciardo et son manque de compétitivité en 2022 pour expliquer la défaite de l'écurie contre Alpine dans la lutte pour la quatrième place du championnat constructeurs.

McLaren derrière Alpine : Seidl ne rejette pas la faute sur Ricciardo
Charger le lecteur audio

Après avoir conquis la quatrième place du championnat constructeurs en 2019 et 2021, et la troisième place en 2020, McLaren n'a pas réussi à faire aussi bien cette saison puisque la structure de Woking a pris la cinquième place du classement général. Tout au long de l'année, McLaren s'est battu contre Alpine pour la quatrième position, toutefois un double abandon des voitures papayes au Grand Prix de São Paulo, avant-dernière épreuve de 2022, a réduit à néant les derniers espoirs de l'écurie.

Au-delà des abandons d'Interlagos, la saison particulièrement difficile de Daniel Ricciardo a eu une influence importante sur ce duel : l'Australien n'est parvenu qu'à inscrire 37 points cette saison contre 122 pour son coéquipier Lando Norris. À titre de comparaison, la dynamique au sein d'Alpine était tout autre puisque Esteban Ocon et Fernando Alonso n'étaient séparés que par onze points.

Même en inscrivant 61 points, soit deux fois moins que le total de Norris, Ricciardo aurait permis à McLaren de prendre la quatrième place. Mais Andreas Seidl ne souhaite pas pointer l'Australien du doigt étant donné qu'il juge les torts partagés pour la méforme du pilote.

"Je suis loin de blâmer Daniel pour ne pas avoir fini quatrième [du championnat constructeurs] cette année", a affirmé le directeur d'équipe. "J'ai également conscience de ma responsabilité et de celle de l'équipe, qui n'a pas réussi à s'accorder avec Daniel comme nous l'espérions, malgré l'engagement profond de Daniel et le nôtre. Ça fait partie du fait de ne pas marquer les points que l'on voulait ou que l'on aurait pu marquer, ça fait partie de la F1 et c'est quelque chose que nous essayons d'améliorer pour l'année prochaine."

"En fin de compte, si nous terminons la saison en cinquième position, c'est la place que nous méritons et c'est aussi un juste reflet de [nos performances] tout au long de la saison. Nous devons simplement reconnaître qu'Alpine a fait un meilleur travail que nous cette année."

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Avant de retourner chez Red Bull pour endosser le rôle de troisième pilote, Ricciardo a achevé son histoire chez McLaren en prenant la neuvième place au Grand Prix d'Abu Dhabi. L'Australien n'a récolté que deux points, contre neuf pour Norris, auteur du meilleur tour, toutefois cela a suffi à ravir Seidl.

"Tout le week-end a été émouvant, y compris la fête d'adieu que nous avons organisée à l'usine, le barbecue de l'équipe le jeudi soir et les trois jours [à Abu Dhabi] en sachant que c'étaient les derniers avec Daniel", a ajouté Seidl. "Nous nous sommes assurés tout au long du week-end de rester concentrés pour essayer d'obtenir le meilleur résultat possible car nous voulions maintenir la pression sur Alpine."

"J'ai souhaité une bonne course à Daniel pour la dernière fois, c'était émouvant. C'était génial de voir qu'il faisait une bonne course pour nous. Revenir dans les points depuis la 13e place [sur la grille] est le résultat d'un excellent pilotage et d'un excellent travail de son côté du garage et du mur des stands. Je pense que nous avons terminé notre histoire sur la meilleure note possible, ce qui était l'objectif après toutes les annonces de la pause estivale."

Lire aussi :
partages
commentaires
Red Bull a plus facilement développé sa voiture, selon Ferrari
Article précédent

Red Bull a plus facilement développé sa voiture, selon Ferrari

Article suivant

Pérez déplore ses difficultés avec les pneus en 2022

Pérez déplore ses difficultés avec les pneus en 2022