McLaren à l'amende après un nouvel unsafe release

partages
commentaires
McLaren à l'amende après un nouvel unsafe release
Par : Fabien Gaillard
13 avr. 2018 à 09:14

Pour la cinquième fois en trois Grands Prix, une écurie s'est rendue coupable d'avoir relancé une monoplace de façon dangereuse.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33, Marcus Ericsson, Sauber C37 and Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33

McLaren a en effet renvoyé en piste Stoffel Vandoorne alors même que toutes les roues n'étaient pas correctement attachées à la MCL33 dans la seconde séance d'essais libres du Grand Prix de Chine 2018.

Le Belge s'est immobilisé en dehors de la piste entre les virages 5 et 6 mais n'a pas fait mystère à la radio de l'origine du problème rencontré. Les commissaires ont donc appliqué la sanction désormais habituelle en pareil cas, à savoir l'amende de 5000 euros, alors même que des pénalités plus graves sont normalement prévues.

"Dans la lignée des précédentes décisions d'une nature similaire, les Commissaires ont décidé que la pénalité sur la grille [...] n'avait pas à être pas appliquée car le pilote a pris toutes les mesures appropriées à la première occasion possible", peut-on ainsi lire dans la décision en question.

C'est la cinquième fois cette saison, en trois courses, que la Formule 1 connaît des unsafe releases, alimentant un débat naissant sur la question. La plupart d'entre eux (les deux de Haas en Australie, celui de Ferrari lors des essais libres à Bahreïn et celui de McLaren en Chine) ont concerné des situations dans lesquelles des roues nouvellement montées avaient été mal ou incorrectement serrées.

Mais lors de la course sur le circuit de Sakhir, un mécanicien Ferrari a été gravement blessé à la jambe car il n'a même pas eu le temps de monter le nouveau pneu et se trouvait juste devant le pneu en question quand Kimi Räikkönen est reparti en voyant le feu passer au vert, ce dernier étant électroniquement relié aux pistolets qui servent à serrer/desserrer les écrous de roue. Pour l'occasion, c'est une amende de 50'000 euros qui avait été prononcée à l'encontre de la Scuderia.

À titre de comparaison, en 2017, trois enquêtes pour unsafe release avaient été déclenchées sur les 20 Grands Prix que comptait la saison : deux d'entres elles pour une roue mal serrée (Grosjean en Hongrie, Sainz à Abu Dhabi) et une pour une voiture relâchée à côté d'une autre dans la voie des stands (Wehrlein à Monaco).

Prochain article Formule 1
Les équipes autorisées à pousser davantage le moteur Renault

Article précédent

Les équipes autorisées à pousser davantage le moteur Renault

Article suivant

Le moteur Renault blanchi dans l'accident de Verstappen

Le moteur Renault blanchi dans l'accident de Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités