McLaren aura tous les éléments pour gagner en 2025… voire 2026 ?

McLaren est en train de créer les conditions nécessaires pour renouer avec la victoire en Formule 1. Reste à savoir à quelle échéance.

Zak Brown, PDG, McLaren Racing, sur le muret des stands

Petit à petit, McLaren se met à niveau dans tous les compartiments. D'abord vis-à-vis des membres clés du personnel, avec l'arrivée d'Andrea Stella à la tête de l'écurie et le remplacement du directeur technique James Key par une structure tricéphale composée de David Sanchez (concept et performance), Peter Prodromou (aérodynamique) et Neil Houldey (ingénierie et design, qui sera à partir de janvier 2024 le second de Rob Marshall dans ce domaine).

Cette mise à niveau concerne également les infrastructures du McLaren Technology Centre à Woking, avec notamment une nouvelle soufflerie (l'écurie utilisait précédemment celle de Toyota à Cologne) et un simulateur évolué. De quoi espérer se hisser durablement au niveau des top teams.

"Je pense qu'en dehors d'un affinage constant, il n'y a pas de grand vide comme lors des cinq dernières années", analyse Zak Brown (PDG de McLaren Racing) auprès de Motorsport.com, au sujet du développement global de son écurie. "Ne pas avoir notre propre soufflerie, avoir un simulateur vieux de 20 ans, être à la traîne sur la technologie CFD : c'étaient de grands vides. Maintenant, il s'agit d'affiner. Nous n'avons pas de besoin majeur comme une nouvelle soufflerie, tout cela sera en place."

Bien entendu, il va falloir du temps pour que ces progrès se matérialisent sur la piste, même si les podiums récemment obtenus après un début de saison difficile donnent du baume au cœur. "À ce stade, il nous faut le temps de tout assembler en matière de culture, de communication. Mais nous n'allons pas enchaîner les annonces. Il va simplement s'agir de peaufiner, d'apprendre, d'améliorer. À part ça, il nous faut juste du temps", insiste Brown.

Oscar Piastri, McLaren MCL60

La McLaren MCL60 d'Oscar Piastri

"Nous avons une équipe dirigeante et une structure différentes. Nous avons des recrues qui arrivent, ce qui devrait également contribuer aux performances. Bien que tout commence à être disponible, comme la soufflerie, ce n'est pas avant 2025 que l'on repartira d'une feuille blanche avec la nouvelle structure et les personnes en poste. Rob Marshall et David Sanchez ne commencent pas avant janvier."

"Notre voiture 2024 est déjà dans les tuyaux sans avoir toutes nos infrastructures actuelles ni notre équipe définitive. Alors ce sera 2025. Mais regardez ce dont nous sommes capables avec ce que nous avons ! Je suis très fier de tout ce qu'a accompli l'équipe. Tout ce que nous apportons est un bonus, c'est de la puissance en plus, et nous devrions faire un autre pas en avant en 2025."

McLaren aurait donc toutes les cartes en main pour gagner dès 2025 ? C'est en phase avec ce qu'annonçait Zak Brown au début de l'année. Cependant, l'Américain tient parfois un discours plus prudent, en témoigne son interview récemment accordée à ESPN, où il fait référence à la nouvelle réglementation technique à venir en 2026.

"Notre équipe est en place. Elle est stable. Nous avons de nouveaux talents qui arrivent en plus de ce que nous avons déjà. Nous avons toutes les ressources financières dont nous avons besoin", s'y satisfait Brown. "Ça va juste prendre un peu de temps, alors tant que nous pouvons montrer ces progrès… 2026 sera une énorme remise à zéro pour ce sport, et il n'y aura aucune excuse pour nous. Nous avons tout ce dont nous avons besoin au niveau des ressources, du personnel, ainsi que deux super pilotes, toutes la technologie et les infrastructures nécessaires."

Propos recueillis par Matt Kew

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes pointe une W14 sans vie en milieu de virage
Article suivant L'âge de Ricciardo n'est pas un obstacle à son retour chez Red Bull

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France