McLaren était "la seconde force" derrière Mercedes au GP d'Italie

Pour Andreas Seidl, le directeur de McLaren, l'écurie britannique était la seconde force du plateau derrière Mercedes à Monza et aurait pu accrocher un double podium dans des circonstances de course normales.

Au terme du Grand Prix d'Italie 2020 de F1, McLaren est l'écurie qui y a inscrit le plus de points (30). Carlos Sainz a fini second à quelques dixièmes de la victoire, après avoir passé la première partie de course à une solide deuxième place loin derrière Lewis Hamilton. Lando Norris, quatrième au moment du drapeau à damier, a un temps occupé la troisième position.

Pour Andreas Seidl, sans les événements de la mi-course, ses deux pilotes auraient à la régulière terminé sur le podium. Quand Motorsport.com a demandé au dirigeant allemand si ses sentiments étaient mitigés après une telle course, il a répondu : "Une très courte période de déception. Nous allons partir d'ici avec beaucoup de positif, car en fin de compte, aujourd'hui, nous avons inscrit des points très importants pour le championnat constructeurs."

Lire aussi :

"Et je pense que la chose la plus importante aujourd'hui est que nous avions en fait une voiture très compétitive, et derrière la Mercedes je pense que l'on peut dire que nous étions la seconde meilleure force aujourd'hui, ce qui était très plaisant à voir. Et, de nouveau, une autre super confirmation que nous avons fait un bon pas en avant avec la monoplace durant l'hiver."

"Ensuite, quand je vois également l'exécution de la course aujourd'hui par l'équipe des gars de la stratégie, il est clair que nous avons également fait de gros progrès du côté de l'équipe. Évidemment, nous avons de nouveau vu aujourd'hui que nous avions deux héros de la discipline dans nos voitures, deux pilotes sensationnels qui ont tout bien fait au départ, lors des restarts, et réalisé une performance sensationnelle."

"Super de voir également comment l'équipe, sous le commandement d'Andrea Stella, travaille avec James Key sur l'aspect développement afin de continuer de pousser et d'orienter la direction du développement. Les gars à l'usine sous le leadership de Piers Thynne, et la production... Ils ont tout donné pour garantir de fournir les pièces aussi rapidement que possible. Très heureux, je dois dire."

Lire aussi :

Seidl a également ajouté que même si Valtteri Bottas n'avait pas souffert de problèmes de perte de performance, les McLaren avaient le rythme pour se maintenir aux troisième et quatrième places. "Il était simplement bon de voir qu'avec une course normale, je pense que – si Valtteri n'avait pas eu de problème – nous aurions assurément été en position d'être P3/P4 aujourd'hui. Ou après le problème de Valtteri, je crois que nous aurions pu terminer P2/P3, ce qui est évidemment un signe très encourageant en quittant Monza, et nous abordons avec impatience la seconde moitié de saison."

"Je pense que nous avions vu à Spa, déjà, que le package à faible appui était compétitif. Mais je pense qu'avec la piste de Monza, où vous utilisez encore moins d'appui, ainsi que la combinaison de virages, leurs caractéristiques, ça a en quelque sorte mis la voiture dans sa zone de confort, où nous avons pu utiliser beaucoup des forces de la monoplace."

"Il est encourageant de voir que notre voiture semble être compétitive sur toute sorte de circuit. Nous sommes toujours capables d'aller en Q3, nous sommes toujours capables de nous battre avec les voitures autour de nous, ce qui est une bonne chose et nous donne beaucoup d'optimisme avant d'aborder le Mugello et les courses suivantes."

partages
commentaires
Vettel heureux que les tifosi n'aient pas assisté à la débâcle Ferrari

Article précédent

Vettel heureux que les tifosi n'aient pas assisté à la débâcle Ferrari

Article suivant

La Scuderia Ferrari aura une livrée spéciale au Mugello

La Scuderia Ferrari aura une livrée spéciale au Mugello
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021