Mercedes : Des vibreurs peu agressifs à l'origine des crevaisons

Selon Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste Mercedes, les dégâts et crevaisons vus au Grand Prix du Qatar sont dus au profil lisse des vibreurs du circuit.

Tout au long du week-end du Grand Prix du Qatar, de nombreux pilotes ont endommagé leur monoplace sur les vibreurs de Losail : en raison de passages répétés, Charles Leclerc et Nikita Mazepin ont été contraints de changer de châssis, Pierre Gasly a cassé son aileron avant et Valtteri Bottas, Lando Norris, George Russell et Nicholas Latifi ont tous les quatre connu des crevaisons en course.

D'aucuns pourraient penser que le problème viendrait du profil agressif des vibreurs mais selon Andrew Shovlin, c'est tout l'inverse. Le directeur de l'ingénierie piste Mercedes a avancé que les crevaisons et les autres dégâts avaient été facilités par des vibreurs très plats qui ne dissuadaient pas les pilotes de rouler dessus.

"C'est étrange parce que le problème, c'est que [les vibreurs] étaient en fait trop lisses, donc il était possible de bien rouler dessus", a-t-il expliqué. "L'aileron avant est très proche du sol et en roulant sur [les vibreurs], il racle le sol. De plus, les pneus ne sont vraiment pas ménagés. Bizarrement, s'ils avaient été plus agressifs, ils auraient probablement été plus doux avec les voitures et les pneus. En plus de pouvoir rouler dessus, il était nécessaire de le faire pour aller vite. Et c'est là où il y a un risque."

Michael Masi, directeur de course de la F1, a déclaré qu'il n'y avait rien d'unique avec les vibreurs de Losail, ce type de profil étant régulièrement utilisé en MotoGP et en F1. À titre d'exemple, ces mêmes vibreurs plats sont logés dans les deux derniers virages du Red Bull Ring, qui accueille le Grand Prix d'Autriche F1 et moto depuis plusieurs années.

"Ce sont les [vibreurs] standards FIA/FIM que nous voyons depuis toujours aux deux derniers virages [du Red Bull Ring]", a indiqué Masi au sujet des bordures de Losail. "Je pense que les pilotes essayaient notamment de tout utiliser à leur avantage [au GP du Qatar]."

Pirelli, manufacturier unique du championnat, a ouvert une enquête afin de connaître les raisons de ces crevaisons à répétition. En attendant le résultat, Mario Isola, directeur de Pirelli F1, a précisé : "Tout petit débris, tout vibreur peut provoquer une petite crevaison, et le pneu perdant de l'air, quand il est endommagé, ne peut soutenir le haut niveau d'énergie que ces voitures lui font subir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Masi : La critique de Horner "n'est pas acceptable"
Article précédent

Masi : La critique de Horner "n'est pas acceptable"

Article suivant

McLaren voit le top 3 s'éloigner dans la douleur

McLaren voit le top 3 s'éloigner dans la douleur
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021