Ocon décroche sa première accession en Q3

Solide au volant de sa Force India, le pilote français s'élancera depuis le dixième rang de la grille de départ au Grand Prix de Russie.

Ocon décroche sa première accession en Q3
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Sahara Force India F1 VJM10

Abonné à la dixième place en course depuis le début de la saison, Esteban Ocon a renoué avec le chiffre 10 en qualifications à Sotchi. Le Français se disait déçu de se cantonner à ce dixième rang après trois Grands Prix, mais cette fois-ci, cela implique un passage en Q3 lors de la séance de qualifications, une première pour lui. 

"C'est ma première Q3, la performance de la voiture était plutôt correcte", se satisfait Ocon au micro de Canal+. "C’était bien, c’est positif depuis le début du week-end, on a bien travaillé, c’est bien de ce côté là."

Présent aux côtés de son coéquipier Sergio Pérez dans cette Q3, le pilote Force India éprouve toutefois une once de regret. Alors qu'il avait le sentiment d'avoir la possibilité de devancer le Mexicain, il a finalement échoué à moins d'un dixième, après un tour rapide qui n'était pas parfait. "Je fais une erreur, j’aurais pu faire mieux donc je suis un peu déçu", admet-il sans détour.

Capable d'entrer dans le top 10 lors des trois premiers Grands Prix de la saison, Ocon a également vu l'arrivée de toutes les courses auxquelles il a participé depuis son arrivée en F1 à l'été 2016 avec Manor. Une série à poursuivre, alors qu'il s'apprête à vivre l'extinction des feux depuis un emplacement mieux situé que jamais auparavant pour lui. En y alliant les bons ingrédients des dimanches précédents, le Normand entend bien exploiter au mieux le rythme de course de la VJM10, après n'avoir rencontré "aucun problème sur les longs relais" lors des essais libres.

"Si on continue à faire des bons départs comme depuis le début de saison, ce sera bien", prévient-il. "Notre performance en course est plutôt meilleure. Nous sommes plus proches des autres en qualifications qu'en course." 

Prendre un bon départ sera d'autant plus la clé que le virage 2 représente un véritable piège avec un gros freinage et peu d'espace pour respecter les limites de la piste. Auteur d'un premier tour phénoménal à Bahreïn, Sergio Pérez sait lui aussi à quel point cet instant sera crucial. 

"La clé pour la course de demain sera de prendre un bon départ, et de passer sans problème le virage 2 : il est compliqué et, par le passé, il y a beaucoup d'action là-bas au départ", avertit le Mexicain, qui partira neuvième. "Je suis optimiste pour la course et je pense que nous pouvons gagner des places."

partages
commentaires
Stroll a commis "quelques erreurs" en Q2

Article précédent

Stroll a commis "quelques erreurs" en Q2

Article suivant

Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications

Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021