Pérez chez Force India avec le baquet Ferrari 2018 en tête ?

L'espoir de pouvoir rejoindre Ferrari en 2018 pourrait expliquer le choix de Sergio Pérez de rester une saison supplémentaire chez Force India. Une annonce doit encore être faite dans ce sens.

Pérez chez Force India avec le baquet Ferrari 2018 en tête ?
La Ferrari SF16-H de Kimi Raikkonen
Sergio Perez, Sahara Force India F1 avec Steve Curnow, directeur commercial Sahara Force India F1 Team
Sergio Perez, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1, sur la grille
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, sur la grille
Sergio Perez, Sahara Force India F1, sur la grille
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, sur la grille
Kimi Raikkonen, Ferrari

Ces dernières semaines, l'avenir de Sergio Pérez en Formule 1 a fait l'objet de nombreuses discussions, tandis que le pilote lui-même a semblé peser le pour et le contre avant de prendre une décision.

Bien qu'ayant signé un contrat avec Force India pour 2017 il y a plusieurs mois, cet accord dépend aussi du soutien de ses sponsors mexicains et des accords commerciaux conclus avec l'écurie. Pérez a discuté avec Williams et Renault pour voir quelles opportunités pouvaient s'offrir à lui l'année prochaine, mais des sources laissent entendre que les deux équipes n'apportaient pas les garanties sportives suffisantes. 

Williams et Renault, sans garantie

Williams fait preuve d'une grande irrégularité cette saison, tandis que les progrès de Force India offrent à l'écurie indienne la possibilité de se battre pour la quatrième place du Championnat constructeurs. Autrement dit, rejoindre l'écurie de Grove ne présentait pas la garantie de franchir un cap en matière de performance. 

Pour ce qui est de Renault, la chance d'avoir le soutien d'un constructeur était attractive sur le papier. Cependant, le souhait du Losange de se lier à Pérez avec un contrat sur le long terme a laissé le pilote dans l'incertitude, alors que l'on ne sait pas encore à quel point le nouveau règlement technique 2017 bousculera la hiérarchie la saison prochaine.

L'équation Räikkönen

Pour compléter la réflexion du pilote Force India, la perspective de voir un baquet se libérer en 2018 chez Ferrari est venue s'ajouter. Bien que confirmé par la Scuderia avant la trêve estivale, Kimi Räikkönen verra son bail prendre fin à l'issue de la saison prochaine. 

Dans ces conditions, un contrat d'une année chez Force India en 2017 offrirait à Pérez toute la souplesse nécessaire pour se retrouver dans le viseur de Ferrari l'année suivante, ou pour choisir de rejoindre une écurie ayant démontré avoir tiré parti du nouveau règlement.

En marge du dernier Grand Prix à Monza, le pilote mexicain a assuré que son avenir serait fixé avant l'échéance de Singapour et que sa décision était prise.

En attendant l'officialisation de son contrat pour rester le coéquipier de Nico Hülkenberg, les spéculations ont pris de l'ampleur, avec notamment une rumeur faisant état du rachat de Force India par l'homme d'affaires Carlos Slim, premier soutien financier de Pérez. Néanmoins, cette possibilité a été démentie depuis. 

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Il y a 10 ans - L'arrivée de Räikkönen chez Ferrari depuis McLaren

Article précédent

Il y a 10 ans - L'arrivée de Räikkönen chez Ferrari depuis McLaren

Article suivant

Technique - Comment Manor a élevé son niveau à Monza

Technique - Comment Manor a élevé son niveau à Monza
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021