Formule 1 GP d'Australie

Pérez : Trois abandons en trois courses, un bilan "inquiétant"

Pour Sergio Pérez, les problèmes de fiabilité de Red Bull sont "inquiétants", alors que l'écurie a enregistré trois abandons sur les trois premières courses.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

Si la RB18 est l'une des voitures les plus rapides du plateau, elle est également l'une des moins fiables. À Bahreïn, lors de la manche d'ouverture, les deux Red Bull abandonnaient dans les derniers tours, toutes deux pour un problème de pompe à essence. Un double abandon alors que les deuxième et quatrième places semblaient assurées.

Si la mécanique a laissé du répit aux hommes de Christian Horner en Arabie saoudite, la foudre s'est de nouveau abattue sur eux à Melbourne, et plus particulièrement sur Max Verstappen. Alors que le Néerlandais se dirigeait vers la deuxième place, une nouvelle défaillance du système de carburant, qui n'est pas liée à celle subie à Bahreïn, est venue mettre un terme à sa course. Après les trois premières manches, le Champion du monde en titre ne compte que 25 points, et possède déjà 46 unités de retard sur Charles Leclerc.

Pour Verstappen, ces problèmes de fiabilité sont "inacceptables", et il considère qu'il est pour le moment inutile de penser au titre s'il ne peut pas terminer les Grands Prix. De l'autre côté du garage, Sergio Pérez est parvenu à terminer la course, mais ne se montre pas moins préoccupé quant aux problèmes connus par son écurie. "C'est inquiétant, bien sûr", estime le Mexicain.

"Nous avons déjà perdu beaucoup de points sur ces trois premières courses, ce qui peut faire une grande différence au championnat en fin de compte. Évidemment, nous sommes conscients de cela. Toute l'équipe, en piste et à Milton Keynes, travaille d'arrache-pied pour trouver des solutions. Nous verrons, je suis sûr que la roue va tourner, et j'espère que nous pourrons repartir de zéro en arrivant en Europe."

À cause de ces abandons, Red Bull a perdu beaucoup de terrain sur Ferrari, qui réalise un début de saison presque parfait. Aujourd'hui, les hommes de Christian Horner comptent 55 points : c'est dix de moins que Mercedes et 49 de moins que les leaders. La confiance est au sommet à Maranello, alors que Leclerc a signé son premier Grand Chelem en carrière en empochant la pole, la victoire et le meilleur tour, tout en menant chaque boucle du Grand Prix d'Australie.

Selon Pérez, Melbourne était "le premier week-end où [Ferrari] était un pas au-dessus", alors que les deux pilotes Red Bull ont eu du mal à trouver le bon équilibre sur leur voiture. "Ils étaient sur un autre niveau", déclare Pérez. "Je pense aussi que nous n'étions pas assez bon sur notre équilibre. Nous sommes un peu partis dans la mauvaise direction avec la voiture. Je pense qu'il y a de bonnes analyses à faire. Je suis sûr que nous allons beaucoup apprendre de ce week-end, parce que nous donnons l'impression d'être plus agressifs sur les pneus que Ferrari."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Mercedes : Bahreïn reste notre meilleure performance
Article suivant Les obstacles surmontés dans l'irrésistible ascension de Verstappen

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France