Petronas nie les rumeurs et réaffirme son engagement avec Mercedes

Petronas et Mercedes ont démenti conjointement les rumeurs de divorce, insistant sur la poursuite de leur partenariat commercial et technique après 2021.

Petronas nie les rumeurs et réaffirme son engagement avec Mercedes

Sponsor titre de Mercedes en Formule 1, Petronas a réaffirmé son engagement auprès de l'équipe, alors que des rumeurs évoquaient un départ. Le pétrolier malaisien est sponsor et partenaire technique de Mercedes depuis que le constructeur allemand a fait son retour en Formule 1 en 2010.

Ses logos apparaissent sur les monoplaces, tandis que son carburant et ses lubrifiants ont joué un rôle déterminant pour aider l'écurie à décrocher sept titres mondiaux consécutifs chez les pilotes et les constructeurs. L'accord entre Mercedes et Petronas a été prolongé à plusieurs reprises et le contrat en cours, signé en 2019, tient jusqu'au terme de l'année 2025.

Malgré l'existence de cet accord, des rumeurs ont émergé ce week-end selon lesquelles Petronas allait quitter la F1 dès l'issue de la saison, et que Mercedes se tournerait à la place vers le pétrolier saoudien Aramco pour être son sponsor titre à partir de 2022. Ces liens se basaient notamment sur les nombreux efforts consentis par Aramco pour s'impliquer en F1 depuis quelque temps, et sur l'organisation prochaine du premier Grand Prix d'Arabie saoudite de l'Histoire.

Néanmoins, il a été clarifié que rien ne changerait dans la manière dont s'articule le partenariat entre Petronas et Mercedes, et le contrat en place continuera de suivre son cours. Un communiqué rédigé au nom de l'écurie et du pétrolier ce lundi s'avère sans équivoque.

"Petronas et Mercedes sont partenaires depuis 2010 à travers une relation de collaboration à long terme qui profite mutuellement aux deux parties", peut-on lire. "L'année dernière, nous avons prolongé notre partenariat pour un nouveau cycle pluriannuel et nous sommes fiers de continuer à travailler ensemble pour réaliser des performances de pointe."

L'engagement de Petronas en F1 est donc confirmé en dépit d'un recentrage de ses activités sportives, marqué notamment par la fin du sponsoring de l'équipe Sepang Racing Team en MotoGP, qui deviendra RNF Racing Team à partir de l'année prochaine.

Copropriétaire de l'équipe Mercedes F1, Ineos dispose de liens étroits avec Aramco et les deux entités travaillent ensemble sur des projets en Arabie saoudite. En 2019, Ineos a annoncé un investissement de deux milliards d'euros dans ce territoire, où sera construit un complexe pétrochimique en partenariat avec TotalEnergies et Aramco.

Voir aussi :

partages
commentaires
Norris : Parler de santé mentale peut "beaucoup aider les autres"
Article précédent

Norris : Parler de santé mentale peut "beaucoup aider les autres"

Article suivant

Alpine se donne quatre ans pour atteindre le sommet

Alpine se donne quatre ans pour atteindre le sommet
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021