Piastri : "En F1, ce que l'on a fait auparavant est très vite oublié"

Compte tenu des circonstances autour de son arrivée chez McLaren, sa parole se fait rare. Oscar Piastri peut désormais savourer tout en préparant 2023 : il a retrouvé le chemin des micros, auprès des médias australiens.

Stefano Domenicali, PDG, Formula 1, remet le trophée au Champion F2 Oscar Piastri, Prema Racing

Il s'est retrouvé au cœur du dossier brûlant de l'été, sur un marché des transferts qui s'est agité au tout début du mois d'août. Oscar Piastri sait toutefois depuis quelques semaines de quoi son avenir sera fait, puisque le Conseil de reconnaissance des contrats de la FIA (CRB) a validé son entente avec McLaren, donnant tort à Alpine, qui avait couvé une partie de la carrière de l'Australien.

En 2023, Oscar Piastri fera ses débuts en Formule 1 avec l'écurie de Woking, à 21 ans et fort de deux titres consécutifs acquis en F3 (2020) puis en F2 (2021). Discret depuis l'annonce officielle et définitive de son arrivée chez McLaren, le natif de Melbourne s'est longuement exprimé dans le podcast australien In the Fast Lane : il y a évoqué son soulagement après cet épisode éprouvant, puis ses ambitions. Avec un sentiment très clair d'entamer une nouvelle vie, et presque une nouvelle carrière.

"C'était un soulagement, et c'était bien sûr une période assez stressante avec l'audience du CRB, puis un sentiment de bonheur", raconte Oscar Piastri. "C'est quelque chose pour quoi j'ai travaillé depuis que j'ai commencé à courir il y a 11 ans, donc savoir enfin ce que mon avenir réserve, d'abord, puis que ce serait en F1, c'était un soulagement et un moment très, très heureux. C'est une réussite, mais c'est presque comme si on recommençait à zéro. Tout ce que j'ai fait jusqu'à présent dans ma carrière a été une préparation pour ce moment. J'ai un peu réfléchi au chemin parcouru pour en arriver là. Au fond, c'est le début de la véritable aventure. C'est ce que je voulais réaliser, devenir professionnel. Quand j'ai commencé, je voulais être professionnel dans n'importe quelle discipline de sport auto, pouvoir courir et gagner ma vie. Mais pouvoir le faire en F1, c'est difficile de trouver meilleur job. Je suis très enthousiaste et j'attends la suite avec impatience car je veux m'assurer que ça reste mon job un certain temps."

"Je pense que l'on peut voir les choses de deux manières. D'abord, je pense que le succès que j'ai eu m'a mené vers l'opportunité en F1, c'est une façon de voir les choses. Mais en même temps, une fois que l'on commence à courir en F1, ce que l'on a fait auparavant est très vite oublié. Une fois que l'on est en F1, ce qui compte c'est de savoir comment on peut y réussir plutôt que ce que l'on a accompli avant. Je suis heureux d'avoir ces titres à mon actif, et ils m'ont offert cette opportunité de courir en F1. C'est vraiment le début d'une nouvelle aventure et, d'une certaine manière, un nouveau départ. Mais je pense pouvoir utiliser la confiance acquise en formules de promotion et sentir que je mérite d'être là."

Daniel Ricciardo, le gentleman 

L'émergence d'Oscar Piastri et la volonté forte de McLaren de le recruter l'ont été au détriment de Daniel Ricciardo, qui a trouvé un accord pour ne pas aller au bout de son contrat de trois ans. L'ex-pilote Red Bull avait déjà assuré qu'il n'avait rien à reprocher à son compatriote, ce qu'a confirmé son cadet, tout en admettant que son caractère avenant et la manière dont il avait pris l'initiative pour le contacter et éviter tout imbroglio l'avait énormément touché.

Daniel Ricciardo laissera son baquet McLaren à Oscar Piastri en 2023.

Daniel Ricciardo laissera son baquet McLaren à Oscar Piastri en 2023.

"J'avais l'intention de le contacter, mais vu le moment où les choses se sont passées, il était sur un Grand Prix… Franchement, je ne savais pas s'il voulait vraiment entendre parler de moi", confie Oscar Piastri. "J'essayais de réfléchir à ce que je devais dire, mais il m'a devancé. C'est un vrai professionnel, j'ai toujours eu beaucoup de respect pour lui et la manière dont il a réagi n'a fait que renforcer ça. Le fait qu'il ait pris contact comme ça a été génial pour moi, sachant qu'il n'y avait pas de rancune. Ça m'a beaucoup aidé, c'était un chouette moment. Si je peux me rapprocher de la réussite qu'il a connue en piste et du personnage qu'il est en dehors, alors je ferai du bon boulot."

La nouvelle vie d'Oscar Piastri chez McLaren passera par une cohabitation avec un Lando Norris qui est à Woking comme un poisson dans l'eau. Les deux hommes se connaissent peu et la dynamique humaine et sportive sera surveillée de près.

"Je ne connais pas très bien Lando, j'ai parlé avec lui quelques fois, brièvement… mais j'ai hâte d'apprendre à le connaître, sur le plan personnel comme professionnel", rassure Oscar Piastri. "Je pense que notre parcours junior est assez similaire, et il a prouvé en F1 de quoi il était capable. Il y a sans aucun doute des choses à apprendre, et je pense que ce sera une personne formidable avec qui apprendre."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Zhou Guanyu reste chez Alfa Romeo en 2023
Article suivant Ricciardo ne ferme pas la porte à une année sabbatique

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France