Qualifs Sprint : pour Alonso, les fans doivent décider, pas les équipes

Alors que la Formule 1 a testé pour la première fois des qualifications sous la forme d'une course sprint au GP de Grande-Bretagne, Fernando Alonso a indiqué que le retour de ce format en 2022 était une décision devant revenir aux fans.

Qualifs Sprint : pour Alonso, les fans doivent décider, pas les équipes

À la suite de l'échec des 90 secondes éliminatoires de 2016, le format des qualifications était resté intouché jusqu'à la fin de la saison 2020. Cependant, la F1 a instauré cette saison des Qualifications Sprint : une course d'une trentaine de minutes où les pilotes se battent pour les places sur la grille de départ.

Les premières Qualifs Sprint de l'Histoire ont eu lieu à Silverstone il y a quelques jours et, dans l'ensemble, elles ont été accueillies positivement par le monde de la F1 et les fans du championnat. Même si deux autres courses sprint doivent encore être organisées cette année, est-ce que le succès succès du GP de Grande-Bretagne a d'ores et déjà assuré l'avenir du format ? Selon Andreas Seidl, "il est trop tôt pour le dire".

"C'est une bonne chose que nous essayons [les Qualifs Sprint] cette année pendant trois week-ends", a ajouté le directeur de McLaren. "Je pense qu'il est nécessaire de prendre le temps avec les fans et nos partenaires, et avec toutes les équipes, la Formule 1 et la FIA pour analyser correctement le déroulement du week-end et ensuite tirer des conclusions. Je pense que c'est une bonne idée d'avoir recours [aux Qualifs Sprint] seulement pour des circuits particuliers. Je ne pense pas, par exemple, que ce sera la norme pour tous les week-ends."

Bien que la F1 tende de plus en plus le micro vers les fans de la discipline, notamment via des sondages en ligne, les décisions autour du Règlement Sportif reviennent exclusivement à la FIA, à la F1 et aux équipes. L'avenir des Qualifs Sprint sera donc décidé par ces mêmes parties, et cela déplaît à Fernando Alonso.

Lire aussi :

Le pilote Alpine a été l'un des principaux artisans du succès des Qualifs Sprint au GP de Grande-Bretagne grâce à un départ canon l'ayant propulsé aux avant-postes puis une grosse défense jusqu'au drapeau à damier. L'Espagnol a gagné quatre positions au total, la plus grande progression de la journée. Ce dernier a estimé que les fans devraient avoir leur mot à dire sur des Qualifs Sprint qui ont été créées pour leur apporter satisfaction.

"Je suis content, ça a changé notre routine", a commenté Alonso à Silverstone. "C'était super de gagner quelques positions, donc peut-être que notre jugement est subjectif, mais je pense que ce format est fait pour les fans, pour améliorer le spectacle et pour attirer de nouveaux fans. Donc je pense que nous avons besoin d'un retour de la part des fans."

"Qu'ont-ils pensé du week-end ? Qu'est-ce qui était bien, qu'est-ce qui n'était pas bien ?" s'est questionné le pilote Alpine. "Si nous devons changer quelque chose, c'est à eux de décider. Parce que je pense que pour les équipes, ce n'était ni mieux ni pire mais simplement différent. Je pense que nous devons donner la priorité aux fans. Et ils doivent nous dire ce qu'ils n'ont pas aimé pour essayer d'améliorer la situation."

partages
commentaires

Voir aussi :

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone

Article précédent

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone

Article suivant

La FIA rappelle les équipes à l'ordre sur le lobbying des commissaires

La FIA rappelle les équipes à l'ordre sur le lobbying des commissaires
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021