Räikkönen à plus de 30 secondes de Vettel au Brésil

partages
commentaires
Räikkönen à plus de 30 secondes de Vettel au Brésil
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
16 nov. 2015 à 11:05

Kimi Räikkönen se satisfait de sa quatrième place à l'arrivée du GP, oubliant la distance colossale le séparant de son équipier, une position mais plus de 30 secondes devant.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T sur la grille
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari
Podium : le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Valtteri Bottas, Williams FW37

Gratifié de 12 points à l’arrivée du Grand Prix du Brésil pour sa quatrième position, Kimi Raikkonen a tout de même perdu le fil en course et rendu 33 secondes à son équipier Vettel, demeuré de son côté dans ce qu’il décrit comme un No Mans’ Land entre les Mercedes et le reste du plateau.

Concédant près de 0’5s au tour en moyenne à Vettel pendant les 71 boucles de la manche d’Interlagos, Iceman illustre finalement sa position au championnat, où il se bat encore avec les Williams.

La manche du Brésil permet à Iceman de se replacer à un petit point seulement de Bottas, quatrième du général, avant la finale d’Abou Dhabi, où les points ne seront pas doublés cette saison. En course, Räikkönen a été l’un des rares pilotes à n’observer que deux arrêts et a ainsi vu ses temps au tour en partie affectés par le fait de devoir prolonger le rendement des pneus.

"Il ne s’est pas passé grand-chose dans ma course", avoue le pilote Ferrari à l’arrivée du GP. "Le départ était plutôt OK : j’ai eu du patinage mais je suis parvenu à garder ma position et j’ai pu suivre Seb dans le [premier] virage. Nous disposions d’assez de vitesse pour garder facilement la quatrième position mais j’aurais espéré avoir un meilleur feeling avec l’auto", justifie le Finlandais.

GALERIE : Les images du GP du Brésil

"J’ai un peu lutté avec les pneus tendres, puis avec les mediums", propose encore le N°7 comme explication. "Ça allait pendant quelques tours, quand ils étaient neufs, mais après je n’étais pas très satisfait de leur comportement. Quoi qu’il en soit, je pense que mon résultat de course n’aurait pas été différent si j’étais passé en une stratégie à trois arrêts. Nous nous en sommes donc tenus aux deux arrêts prévus à l’avance. Mon dernier relais était probablement le meilleur mais bien entendu, il n’y avait pas grand-chose à faire à ce moment de la course car nous étions déjà trop distancés par les gars de devant. Nous en avons tiré le meilleur ; la quatrième place nous va bien".

Prochain article Formule 1
Arrivabene - Ferrari plus proche de Mercedes que jamais

Article précédent

Arrivabene - Ferrari plus proche de Mercedes que jamais

Article suivant

Vettel a marqué plus de points qu'en 2010!

Vettel a marqué plus de points qu'en 2010!