Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
69 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
83 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
104 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
118 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
139 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
153 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
174 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
188 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
216 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
237 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
244 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
258 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
279 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
293 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
307 jours

Räikkönen : La F1 n'a pas changé depuis 20 ans

partages
commentaires
Räikkönen : La F1 n'a pas changé depuis 20 ans
Par :
Co-auteur: Roberto Chinchero
25 oct. 2018 à 11:30

Kimi Räikkönen croit que son retour en forme en 2018 est lié au fait que les choses se sont passées "plus calmement" et qu'il les a rendues "plus fun". Il pense aussi qu'il ne manque pas grand-chose à Ferrari pour battre Mercedes.

Kimi Räikkönen va quitter Ferrari à la fin de la saison pour rejoindre Sauber, mettant ainsi fin à son second passage au sein de la Scuderia après avoir retrouvé l'écurie en 2014. Tout au long de cette deuxième carrière, il a eu du mal à être performant, mais cette saison a été l'une des meilleures depuis son retour : il est monté sur dix podiums en 18 courses, a signé la pole position pour Ferrari en Italie et a remporté sa première victoire en cinq ans et demi aux États-Unis le week-end dernier.

S'exprimant exclusivement pour Motorsport.com à Austin, avant de mettre fin à sa disette de 113 Grands Prix, Räikkönen déclarait : "Globalement, les choses se sont passées plus tranquillement. Ça dépend si la voiture est bonne ou pas, puis nous avons vite vu [qu'elle l'était], mais j'ai un bon groupe de personnes qui travaille cette année. C'est dommage d'avoir perdu [Dave] Greenwood [son ancien ingénieur de course], mais au début de l'année il travaillait avec nous."

Lire aussi :

"Donc nous avons eu de très solides fondations sur lesquelles bâtir, mais je pense que ça a été plus tranquille. Nous avons eu quelques courses malchanceuses, que nous n'avons pas terminées, mais ça arrive parfois. Nous avons au moins pu nous battre, donc c'est évidemment toujours plus fun."

Räikkönen a abandonné lors de la troisième course de la saison à Bahreïn, en raison d'un arrêt au stand raté qui a gravement blessé un mécanicien. Il a également connu un problème moteur en Espagne et des courses assez peu spectaculaires à Monaco et au Canada, avant de retrouver la forme avec une série de cinq podiums à la mi-saison.

Ferrari s'est perdu en chemin avec les évolutions apportées dans le cadre de la lutte contre Mercedes, plaçant ses rivaux en très bonne position pour réaliser un cinquième doublé titre pilotes et titre constructeurs consécutif. Räikkönen estime cependant que Ferrari n'est pas très loin de pouvoir les battre.

"Si vous prenez [la saison] globalement, nous avons été très bons, et il n'a pas vraiment manqué grand-chose. Il s'agit de tout mettre bout à bout et d'éviter tout problème majeur de notre côté en tant que pilote ou de toute autre partie. Par le passé, il était très facile de s'attendre à ce que tout le monde connaisse des abandons et de ce genre de choses, mais aujourd'hui, vous ne pouvez plus compter dessus [et dire] : 'Oh, je n'ai pas terminé la course, ça va arriver [aux autres également]'. Ça ne fonctionne plus comme ça."

"Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de magique. Je ne pense pas que la F1 ait changé depuis 20 ans : les mêmes choses qui rendent la voiture rapide aujourd'hui la rendaient rapide il y a 20 ans. Pas besoin d'essayer de créer de nouvelles choses [pour gagner]."

Kimi Raikkonen, Ferrari with Roberto Chinchero
Article suivant
Renault avait besoin de se "remobiliser"

Article précédent

Renault avait besoin de se "remobiliser"

Article suivant

Ricciardo aimerait du "bon sens" avec les drapeaux rouges

Ricciardo aimerait du "bon sens" avec les drapeaux rouges
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Scott Mitchell