Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

La raison des six tours de Safety Car après l'abandon de Bottas

partages
commentaires
La raison des six tours de Safety Car après l'abandon de Bottas
Par :
18 nov. 2019 à 16:50

L'abandon de Valtteri Bottas a causé l'entrée en piste de la voiture de sécurité, mais celle-ci est finalement restée en piste pendant six tours. Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, en explique les raisons.

Après que la Mercedes W10 de Valtteri Bottas s'est immobilisée en panne à la fin du premier secteur du circuit d'Interlagos, la direction de course a d'abord agité un double drapeau jaune. Malheureusement, la monoplace s'est retrouvée coincée sur une bosse et il a fallu faire intervenir une grue, ce qui a poussé Michael Masi à faire intervenir la voiture de sécurité.

"Valtteri a fait un travail fantastique en s'arrêtant à cet endroit", explique Masi. "Ils essayaient de pousser la voiture derrière le rail, c'est pour cela qu'on a décidé d'agiter un double drapeau jaune, car nous avions les commissaires sur place. C'était hors de la piste, ils essayaient de pousser la voiture, mais elle était coincée sur la bosse. Donc on a dû déployer un grue pour la déplacer. Et pour moi, dès qu'on sort une grue, il faut la voiture de sécurité."

Lire aussi :

Mais le directeur de course assure qu'il n'y avait aucun problème avec la condition de la voiture, ou le fait qu'elle soit au point mort, qui aurait pu empêcher de la déplacer : "Les commissaires ont dit qu'elle était coincée sur la bosse et n'ont rien ajouté. Et dès que l'on doit utiliser la grue, ça change la donne. Le fait qu'elle soit hors piste était la raison pour laquelle j'ai décidé d'utiliser un double drapeau jaune au départ."

Une fois la voiture évacuée, une opération effectuée en quelques dizaines de seconde, le Safety Car est resté en piste pendant six tours, et Masi précise que c'est la procédure de remise dans le tour de tous les pilotes qui a obligé une neutralisation aussi longue, pour éviter qu'ils ne perturbent la relance des leaders.

"Les cinq meilleures voitures étaient les seules dans le même tour", rappelle-t-il. "La première chose a été de ramener le leader derrière la voiture de sécurité, ce qui a pris un peu plus longtemps du fait des positions en piste, puis avoir la liste de toutes les voitures. Le principal était de s'occuper de l'incident. Et faire reprendre le tour aux autres voitures est un scénario secondaire."

Article suivant
Red Bull bat (encore) le record de l'arrêt le plus rapide !

Article précédent

Red Bull bat (encore) le record de l'arrêt le plus rapide !

Article suivant

Red Bull a récompensé sa stratège Hannah Schmitz avec un podium

Red Bull a récompensé sa stratège Hannah Schmitz avec un podium
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Auteur Emmanuel Touzot