La Red Bull RB18 a 10 kg de trop

La majorité des F1 2022 sont actuellement au-dessus du poids minimal. Red Bull chiffre cet excédent à 10 kg pour la RB18.

La Red Bull RB18 a 10 kg de trop
Charger le lecteur audio

De tout temps ennemi de la performance, le poids est un enjeu encore plus fondamental cette année en Formule 1. Avec l'avènement de la toute nouvelle réglementation technique, favorisant l'effet de sol, les écuries peinent à s'approcher d'un seuil minimal qui a pourtant été rehaussé juste avant le début de la saison, atteignant désormais 798 kg. Chaque équipe tente par tous les moyens de s'approcher au plus vite de cette limite, ce qui a même conduit certaines à chercher du côté de la peinture des livrées pour gagner quelques précieux grammes.

À l'heure actuelle, l'embonpoint domine encore la grille d'après les observations et les informations récoltées. Un défaut qui touche notamment la Red Bull RB18, pourtant victorieuse à Djeddah le week-end dernier. La monoplace de Milton Keynes afficherait une dizaine de kilos en trop sur la balance. "Oui, on peut le supposer", confirme à demi-mot Helmut Marko, consultant de Red Bull, dans un entretien exclusif accordé à notre publication sœur Formel1.de. L'Autrichien ajoute qu'il partage le constat de Toto Wolff, qui considère que la Ferrari est aujourd'hui plus légère que la Mercedes et que la Red Bull. "Je suis d'accord avec lui là-dessus, oui", abonde-t-il.

Après les deux premiers Grands Prix de la saison, le bruit court dans le paddock qu'une seule monoplace serait en fait capable d'atteindre le poids minimum : l'Alfa Romeo C42. "D'après les informations que nous avons, et surtout vu la véhémence avec laquelle ils se sont opposés à l'augmentation du poids, on peut supposer que oui", précise Helmut Marko. "On dit aussi qu'ils ont un empattement plus court, mais je ne peux pas en juger. Mais ils ont le moteur Ferrari qui explique les performances qu'ils réalisent actuellement."

L'enjeu pour la majorité des écuries est donc de réduire le poids des monoplaces, et c'est un sujet majeur chez Red Bull. Avec un long voyage vers Melbourne, difficile de prévoir de grosses nouveautés, qui pourraient en revanche faire leur apparition à Imola lors du quatrième Grand Prix de la saison. Helmut Marko reste toutefois mystérieux sur le calendrier de développement.

"Je ne peux pas encore le dire car nous ne l'avons pas annoncé, et nous ne le savons pas", tempère-t-il. "La base de tout ça, c'est qu'il est beaucoup plus difficile de perdre du poids en raison du plafonnement budgétaire. Il faut calculer plus précisément où se situent le progrès technique, la réduction du poids et la fiabilité, puis trouver le bon compromis. Mais une chose est claire : on ne peut certainement pas être en tête du peloton cette saison si l'on est en surpoids."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

Lire aussi :

partages
commentaires

Alpine veut laisser Alonso et Ocon se battre

Gasly fait "confiance" à AlphaTauri malgré les soucis de fiabilité