Red Bull : Si on peut battre Mercedes ici, on peut le faire partout

Christian Horner a acquis une conviction : si Red Bull triomphe de Mercedes sur un circuit comme le Paul Ricard, alors tout deviendra possible pour le championnat.

Red Bull : Si on peut battre Mercedes ici, on peut le faire partout

Le Circuit Paul Ricard fera-t-il office de juge de paix ce dimanche après-midi ? C'est ce que veut croire Christian Horner, au lendemain d'une pole position brillamment décrochée par Max Verstappen dans le cadre du Grand Prix de France. Le leader du championnat s'élancera en tête à 15 heures, avec à ses côtés Lewis Hamilton et, en embuscade, les coéquipiers respectifs des deux hommes, Valtteri Bottas et Sergio Pérez.

Si elle est la deuxième de Verstappen en 2021, cette pole position signée au Castellet est marquante pour une autre raison. Jamais, depuis le retour du circuit varois au calendrier, Mercedes n'y avait été mis en danger, et voici que Red Bull Racing a infligé un écart supérieur à deux dixièmes dans l'exercice du tour rapide.

Lire aussi :

Ne s'y trompant pas, Verstappen a parlé d'un "grand jour" pour Red Bull après les qualifications, mais l'heure de vérité n'a pas encore sonné. Après deux succès consécutifs signés à Monaco puis Bakou, l'écurie autrichienne est en quête d'un troisième qui pourrait revêtir une importance capitale. Car pour les hommes de Milton Keynes, les exigences du Paul Ricard pourraient donner une tendance cruciale pour la suite du championnat.

"Ça nous donne à coup sûr de la confiance, voyons voir comment ça va se passer [dimanche]", confiait Christian Horner, directeur de Red Bull, à Sky Sports après la pole de Verstappen. "Ce circuit a été un véritable bastion pour Mercedes ces dernières années. Si nous pouvons les battre ici, alors nous pouvons vraiment les battre n'importe où."

"Il y a donc beaucoup d'enjeux. Mais toute l'équipe travaille incroyablement bien, pendant de longues heures. C'est difficile cette année car il y a la voiture actuelle, la voiture de l'an prochain, le plafond budgétaire et tout le reste. Mais voir toute l'équipe unie et mettre la pression sur Mercedes est phénoménal."

Avant ce Grand Prix de France, Red Bull occupe la tête des deux championnats, possédant 26 longueurs d'avance sur Mercedes chez les constructeurs tandis que Verstappen devance Hamilton de quatre points. Un Lewis Hamilton qui estime depuis hier que Red Bull a pris l'avantage dans tous les compartiments avec sa monoplace. Une théorie qui demande donc à être vérifiée ce dimanche, sur un tracé où Verstappen avait terminé quatrième à plus de trente secondes du Britannique il y a deux ans.

"Je savais que ça allait être bien meilleur que la dernière fois où nous sommes venus ici [en 2019] mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point-là !", reconnaissait-il hier. "C'est très prometteur, nous devons rester concentrés et continuer à aller de l'avant. Les sensations étaient bonnes hier [vendredi], en EL2. Il faudra voir quelle sera la situation [dimanche] avec la météo mais je suis très confiant."

Le championnat pilotes avant le GP de France

partages
commentaires
Qualifs sprint, droits de l'homme : les grands sujets de Jean Todt

Article précédent

Qualifs sprint, droits de l'homme : les grands sujets de Jean Todt

Article suivant

Yuki Tsunoda partira des stands

Yuki Tsunoda partira des stands
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021