Red Bull craint la perte d'un autre moteur après l'accident de Pérez

Red Bull craint d'avoir perdu une unité de puissance Honda à la suite du choc subi par Sergio Pérez au premier virage du Grand Prix de Hongrie de F1.

Sergio Pérez, qui s'élançait du quatrième emplacement sur la grille, a été pris dans le carambolage provoqué par le freinage manqué de Valtteri Bottas au premier virage. Le Mexicain a subi des dégâts importants sur sa monoplace et, après avoir tenté de rallier les stands, s'est immobilisé en piste quand le moteur a cessé de fonctionner.

Christian Horner a révélé après la course que l'abandon de Pérez était dû à des dommages liés à l'accrochage mais surtout que les premières analyses laissaient craindre que l'unité de puissance Honda soit définitivement hors d'usage. "[Le moteur] a perdu toute son eau immédiatement", a déclaré Horner.

"Nous devrons l'examiner plus en détail, mais les premiers rapports indiquent qu'il ne pourra plus être utilisé." Si le moteur est véritablement inutilisable, alors Pérez devra monter son troisième et dernier bloc turbo hybride de la saison à l'occasion du Grand Prix de Belgique, au retour de la trêve.

Lire aussi :

Lors d'un week-end où des craintes se sont finalement fait jour autour du moteur de Max Verstappen qui a subi le crash de Silverstone, et qui a dû être changé avant la course de ce dimanche, Red Bull pourrait subir un coup très dur plus tard dans la saison s'il faut monter une quatrième unité de puissance. Cela entraînerait en effet des pénalités importantes lors d'au moins une épreuve.

Interrogé par Motorsport.com sur l'espoir de terminer la saison sans avoir besoin d'un quatrième moteur pour l'un ou l'autre des pilotes, Horner a répondu : "Très mince, j'en ai peur. Et c'est très frustrant pour Honda parce que ce n'est pas dû à la fiabilité, mais à des accidents que nous n'avons pas causés. Ils en subissent donc les conséquences, tout comme nous du côté du châssis."

À propos de l'incident en lui-même, Horner a ajouté : "Je ne pense pas que nous pouvions faire quoi que ce soit. C'est la brutalité de la course, n'est-ce pas ? Je pense que, malheureusement, vous avez vu Valtteri prendre un mauvais départ, il a manifestement mal évalué son freinage et il a fait un excellent travail pour Mercedes en sortant nos deux voitures. Il y a eu une quantité importante de dégâts. Cela a coûté un autre moteur à Sergio et évidemment Max a ensuite été fortement compromis."

partages
commentaires
Crash de Bottas : Norris attend mieux de la part de top pilotes

Article précédent

Crash de Bottas : Norris attend mieux de la part de top pilotes

Article suivant

Stats Hongrie 2021 - Ocon hisse haut les couleurs françaises !

Stats Hongrie 2021 - Ocon hisse haut les couleurs françaises !
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021