Red Bull rompt le contrat de Jüri Vips après ses propos racistes

Rappelant qu'elle ne tolérait "aucune forme de racisme", l'écurie Red Bull Racing a licencié son pilote de réserve, Jüri Vips.

Red Bull rompt le contrat de Jüri Vips après ses propos racistes
Charger le lecteur audio

Une semaine après les faits, Red Bull Racing a résilié son contrat avec Jüri Vips, qui était cette saison son pilote d'essais et de réserve et appartenait au Junior Team depuis bientôt quatre ans. C'est la conséquence directe du comportement dont l'Estonien s'est rendu coupable il y a quelques jours alors qu'il jouait en ligne à un jeu vidéo et que la partie était accessible à tous en streaming. 

Jüri Vips participait à ce jeu avec notamment Liam Lawson, lui aussi membre du giron Red Bull, et a lancé le mot "nigger" ("nègre", en français) à destination de l'un de ses adversaires. Ce mardi, alors qu'une autre affaire de propos racistes secoue le monde de la Formule 1 entre Nelson Piquet et Lewis Hamilton, Red Bull Racing a mis un terme à son accord avec le pilote de 21 ans. 

"Après avoir enquêté sur un incident survenu en ligne et impliquant Jüri Vips, Oracle Red Bull Racing a résilié le contrat de pilote d'essais et de réserve de Jüri", annonce un communiqué de l'écurie de Milton Keynes. "L'équipe ne tolère aucune forme de racisme."

Jüri Vips avait rejoint le programme junior de Red Bull en 2018 et court en Formule 2 depuis 2020. Il a régulièrement participé à des séances dans le simulateur pour l'équipe autrichienne et a fait ses débuts en week-end de Grand Prix pas plus tard que le mois dernier, lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne à Barcelone, à la place de Sergio Pérez

Il dispute actuellement sa troisième saison de Formule 2, sous les couleurs de l'équipe Hitech Grand Prix, qui n'a pas encore indiqué si son pilote allait poursuivre la saison alors que le prochain meeting du championnat, dont il occupe à ce jour la septième place, a lieu dès la fin de la semaine à Silverstone. Le patron et fondateur de l'équipe Hitech, Oliver Oakes, avait déclaré à Motorsport.com qu'il était "choqué et consterné de découvrir cet incident".

Jüri Vips avait quant à lui rapidement publié un message d'excuses "sans réserve", regrettant une attitude "totalement inacceptable"

Lire aussi :

partages
commentaires
Plafond budgétaire : Horner craint une "catastrophe" avec le personnel
Article précédent

Plafond budgétaire : Horner craint une "catastrophe" avec le personnel

Article suivant

Un meilleur spectacle à Silverstone grâce aux règles 2022 ?

Un meilleur spectacle à Silverstone grâce aux règles 2022 ?