Renault estime avoir "maintenu la dynamique" de 2018

partages
commentaires
Renault estime avoir
Par :
2 mars 2019 à 11:50

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault F1, estime que l'écurie française a maintenu la dynamique de la saison dernière, grâce aux objectifs atteints sur le plan moteur et au "bon" concept du châssis de la R.S.19.

L'écurie Renault a terminé la saison 2018 au quatrième rang et a pour objectif de réduire l'écart avec les écuries qui formaient le top 3 l'an passé, à savoir Mercedes, Ferrari et Red Bull. Si la première tendance des essais semble être au maintien du même top 3, le Losange paraît de son côté en capacité de retrouver son rang également, même s'il faut évidemment se garder de toute conclusion, comme de coutume, au sortir d'essais privés.

En tout cas, Enstone ressort de ces huit journées avec un bilan positif sur le plan du roulage, du haut de ses 961 tours parcourus, puisque seuls Mercedes et Ferrari ont fait mieux. "Dans l’ensemble, nous avons connu deux bonnes semaines à Barcelone et nous sommes satisfaits du travail accompli avant la première course de la saison", a ainsi déclaré Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing, qui reconnaît que tout n'a pas été parfait.

Lire aussi :

"L’objectif principal des essais hivernaux est d’évaluer les pièces jusque dans leurs limites et certaines choses ont mieux fonctionné que d’autres. Cela fait partie du jeu. Nico [Hülkenberg] et Daniel [Ricciardo] ont fourni des retours constructifs tout au long de la quinzaine en se partageant le volant chaque jour et en aidant notre équipe d’ingénieurs à progresser là où cela était nécessaire. Globalement, nous avons une excellente corrélation et coopération entre le circuit et nos usines."

"Nous avons recueilli des informations importantes et nous avons établi que les performances de notre moteur correspondent à nos attentes. En outre, le concept de notre châssis est bon. Nous devons maintenant construire sur ces fondations et continuer d’améliorer nos performances. Comme tout le monde, nous avons beaucoup de travail à faire avant Melbourne, mais nous avons le sentiment d’avoir maintenu la dynamique de la saison dernière et nous avons hâte de revenir en piste."

Des progrès et de la prudence

Pour Nico Hülkenberg, sans doute plus à-même de juger l'évolution entre les essais hivernaux 2018 et 2019, les choses vont clairement dans le bon sens : "Je quitte Barcelone sur un sentiment positif après huit journées intenses au volant. Nous avons bien progressé depuis l’an dernier, et en particulier sur le groupe propulseur."

"Notre fiabilité a été bonne. Nous avons eu quelques petits soucis ici et là, mais l’équipe a très bien géré cela et nous avons pu compléter un grand nombre de tours. Nous savons que c’est extrêmement serré avec la concurrence, mais nous voulons seulement nous concentrer sur nous-mêmes. Nous nous rendons relativement confiants à Melbourne, mais nous avons entretemps beaucoup de choses à analyser pour être sûrs de maximiser le potentiel de la voiture."

Lire aussi :

Quant à Daniel Ricciardo, il s'attache à une certaine prudence et ne veut pas griller les étapes au sein de ce qui est désormais "sa maison" : "C’était une semaine plutôt bonne et nous avons couvert de nombreux tours avec une certaine régularité. Cela prendra du temps pour rattraper les écuries de pointe, mais nous ne nous attendions pas à le faire durant les essais hivernaux et nous sommes très réalistes à ce sujet."

"Dans le même temps, il est impossible de faire des prévisions précises sur les performances. Nous avons encore du travail et des choses à améliorer et nous allons désormais nous y attacher. Nous allons disséquer les données accumulées ces derniers jours à l’usine. Nous faisons des progrès, mais les plus grands gains se feront progressivement. Je me rends à Melbourne avec le sentiment d’être dorénavant chez moi et je n’ai plus qu’une envie maintenant : être en course !"

Article suivant
Votez pour la plus belle F1 2019 !

Article précédent

Votez pour la plus belle F1 2019 !

Article suivant

Les pertes de la FOM plus importantes en 2018

Les pertes de la FOM plus importantes en 2018
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu