Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Renault : "Terminer quatrième était l'objectif, et ça le reste"

partages
commentaires
Renault : "Terminer quatrième était l'objectif, et ça le reste"
Par :
18 sept. 2019 à 14:20

Après avoir repris des couleurs dans sa lutte directe avec McLaren, Renault F1 maintient son objectif pour la fin de saison 2019 : reprendre la quatrième place du championnat constructeurs à son écurie cliente.

En signant à Monza son meilleur résultat depuis son retour en Formule 1, Renault a repris du poil de la bête, fait retomber un peu la pression, et retrouvé espoir dans sa quête de quatrième place au championnat constructeurs. Profitant dans le même temps de deux Grands Prix compliqués pour McLaren, l'écurie française est revenue à 18 longueurs de son équipe cliente, et croit à nouveau en ses chances. Avec sept Grands Prix pour reprendre cette quatrième place qui était l'objectif minimum annoncé pour 2019, le Losange n'aura pas le droit à l'erreur et devra concrétiser toutes les occasions qui se présenteront. Charge notamment à Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg de faire le plein de points lorsque la R.S.19 évoluera sur un circuit qui lui sera favorable. 

Lire aussi :

"C'est un peu une situation embarrassante, mais la résurrection de McLaren est aussi due à la combinaison d'une résurgence à la fois côté moteur et côté châssis", estime Cyril Abiteboul auprès de Motorsport.com"Je pense qu'ils ont le meilleur châssis dans certaines conditions, nous avons une meilleure monoplace dans l'ensemble et un meilleur châssis dans d'autres conditions. C'est un fait, donc je pense que ça dépendra des caractéristiques des pistes et de qui est capable de saisir l'opportunité offerte par un circuit."

"Terminer quatrième était l'objectif, et ça le reste. Ça semblait être un objectif difficile, désormais ça paraît réalisable, et c'est ce sur quoi nous nous concentrons. La pression ne change pas, et en effet, lorsque l'on n'est pas en ligne avec un objectif, on ressent la pression, mais je suis certain que c'est pareil pour tout le monde sur la grille, sinon ce n'est pas de la F1. C'est bien d'avoir des objectifs difficiles à atteindre, car ça nous permet de rester sur nos gardes. Les objectifs doivent être réalistes, et ils le sont pour cette année, être quatrième était et reste un objectif réaliste. Nous devons continuer à travailler et à faire ce que l'on attend de nous."

Ne plus laisser de points en route

Cyril Abiteboul, directeur général Renault F1 Team

Tandis que l'évolution moteur introduite par Renault a donné entière satisfaction, les tracés de Spa et Monza ont aussi joué un rôle déterminant dans les performances du constructeur français. Cette fois, l'occasion d'engranger les points a été saisie, ce qui n'a pas toujours été le cas en 2019. 

"Franchement, la vie ne change pas, les forces et les faiblesses de la voiture n'ont pas changé, et nous connaissons aussi les points positifs et négatifs à attendre pour les Grands Prix à venir", prévient Abiteboul. "Il y a un certain nombre de circuits où nous aurions pu signer plus ou moins ce genre de résultat, mais ça ne s'est pas fait. Je pense que c'est un juste retour des choses que ça arrive au moins une fois. On se souvient de Bahreïn, ça aurait pu être mieux à Montréal, et à Spa également."

"Il y a un certain nombre d'occasions, et cette fois-ci ça a tourné en notre faveur. Il n'y a rien d'extérieur qui soit vraiment venu nous aider à Monza, à part peut-être Vettel [parti en tête-à-queue puis pénalisé]. Mis à part ça, la voiture était solide et méritait d'être dans cette position. C'est satisfaisant, et j'espère que nous pourrons nous appuyer sur cette dynamique à l'usine, et continuer à améliorer la voiture. Encore une fois, c'est aussi ce que nous devons faire, un avant-goût de ce que nous voudrions ressentir plus souvent. Mais nous ne pouvons pas attendre des circuits en particulier pour que ça arrive. Je pense qu'il y a encore des circuits où la voiture peut être bonne, et nous devons faire pareil lorsque ça arrive."

Propos recueillis par Adam Cooper  

Article suivant
Wurz critique les dégagements en asphalte

Article précédent

Wurz critique les dégagements en asphalte

Article suivant

La F1 travaille pour corriger la latence liée au drapeau rouge

La F1 travaille pour corriger la latence liée au drapeau rouge
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Renault F1 Team
Tags cyril abiteboul
Auteur Basile Davoine