Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
38 jours

Renault a "limité les dégâts" avec deux points à Singapour

partages
commentaires
Renault a "limité les dégâts" avec deux points à Singapour
Par :
24 sept. 2019 à 17:40

Le directeur exécutif de Renault, Marcin Budkowski, reconnaît que l'équipe française a "limité les dégâts" avec la neuvième place de Nico Hülkenberg au Grand Prix de Singapour, dans sa lutte pour la quatrième position du championnat face à McLaren.

Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo ont connu une course agitée à Singapour et ont tous les deux subi une crevaison après des contacts avec d'autres voitures. Ricciardo s'est élancé 20e à la suite d'une pénalité et a réussi à remonter dans le peloton, mais il a chuté à la 14e place après un contact avec Antonio Giovinazzi, qui a provoqué une crevaison.

Hülkenberg a chuté en fond de peloton après avoir connu le même sort dans le premier tour, à la suite d'une touchette avec Carlos Sainz. Il a ensuite été le pilote le plus rapide en piste avant d'être coincé derrière la Haas de Romain Grosjean. L'équipe a hésité à lui faire terminer la course en pneus durs mais a profité de la voiture de sécurité pour lui faire changer de gommes, lui permettant de terminer neuvième. Avec la septième place de Lando Norris, McLaren a creusé l'écart de quatre points.

Lire aussi :

"Nous avions plus de rythme que ça, c'est certain, et nous attendions mieux", a déclaré Marcin Budkowski, directeur exécutif de Renault, à Motorsport.com. "Le fait qu'une de nos voitures s'élance 20e n'a pas aidé. Nos deux pilotes avaient le rythme pour faire mieux, et tous deux ont subi des crevaisons qui nous ont forcés à les arrêter. Aucun d'eux n'a été capable d'appliquer la stratégie initialement prévue."

"Nous pensions essayer d'amener Nico jusqu'à l'arrivée, mais compte tenu de ses retours et de l'opportunité de stopper pendant l'intervention de la voiture de sécurité, nous avons décidé de l'arrêter, et je pense que c'était la bonne décision. Je pense que ce n'est pas si mal de marquer deux points et de limiter les dégâts face à McLaren, avec la septième place de Lando. Compte tenu du rythme de la voiture et de nos qualifications, nous espérions mieux."

De son côté, Hülkenberg a cru que sa course était terminée après son arrêt au premier tour : "J'ai pensé 'mon dieu, ça va être difficile'. Et la bonne nouvelle a été d'avoir la piste libre pour les premiers tours, et de pouvoir dépasser les Williams, mais j'ai ensuite été coincé derrière la Haas, qui était difficile à dépasser, et j'ai beaucoup usé mes pneus. L'effet derrière une autre voiture est énorme ici, et si vous êtes déjà en difficulté avec vos pneus, c'est presque impossible."

Après son arrêt, il a profité d'être l'un des seuls pilotes à avoir des pneus frais en fin de course : "Je pense qu'en toute fin de course, il y avait beaucoup de voitures avec des pneus usés, et après le Safety Car, même si vous n'aviez des pneus plus frais que de dix tours, cela faisait la différence. Les gars avaient des gommes plus vieilles de 20 tours, ils souffraient bien plus, ils avaient moins d'adhérence et nous avons pu les attaquer facilement."

Ricciardo, pour sa part, a pris du plaisir à remonter jusqu'à la troisième place, à la faveur de plusieurs dépassements et des arrêts au stand : "Le départ était amusant. J'ai pris du plaisir en piste à dépasser d'autres voitures. C'était bien, j'ai pu faire quelques manœuvres, ce qui me semblait plus compliqué à faire ici avant la course."

Lire aussi :

"Mais j'ai commencé à avoir un bon rythme et de la confiance. Tout se passait bien. Puis après ça, le contact avec Giovinazzi a détruit notre course. Je n'ai pas eu l'impression sur le moment que c'était de sa faute, ni que c'était de la mienne, j'ai juste eu l'impression que c'était un incident malchanceux. J'ai eu un peu de patinage à la sortie, et peut-être que j'ai glissé contre lui. Mais ce sont des choses qui arrivent."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
La F1 a retravaillé les ailerons de son concept 2021

Article précédent

La F1 a retravaillé les ailerons de son concept 2021

Article suivant

Wolff rejette "l'histoire facile" de la résurgence de Ferrari

Wolff rejette "l'histoire facile" de la résurgence de Ferrari
Charger les commentaires