Retour du DAS : Hamilton rejette la théorie

Lewis Hamilton a mis fin aux rumeurs selon lesquelles sa Mercedes serait équipée d'une nouvelle version du DAS, qui permettrait de gagner en vitesse en ligne droite.

Retour du DAS : Hamilton rejette la théorie

Le mois dernier, alors que les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas retrouvaient des couleurs en ligne droite, Red Bull cherchait une origine à ce gain de performance. Selon l'écurie de Milton Keynes, l'affaissement du train arrière de la W12 à partir d'une certaine vitesse (ce qui n'enfreint pas le règlement) a été un facteur déterminant dans les nouvelles performances de son rival.

Mise de côté au-delà du Grand Prix des États-Unis, l'enquête sur la vitesse des Flèches Noires est revenue sur le tapis lors du week-end du Grand Prix de São Paulo, lorsqu'un nouvel élément a été présenté : un extrait de la caméra embarquée de Hamilton, où le Britannique semblait tirer sur son volant à l'approche du premier virage. Très vite, une théorie a émergé sur un "nouveau DAS" servant à modifier la hauteur de la voiture.

Pour rappel, le DAS, qui signifie "direction à deux axes", a été introduit par Mercedes lors des essais de pré-saison 2020. Le système, actionné par un mouvement avant/arrière du volant permettait d'ajuster l'angle du train avant et, par conséquent, de mieux gérer la température des pneus et de réduire la traînée en ligne droite. Afin d'éviter une explosion des dépenses chez les équipes, déjà prêtes à copier la solution de Mercedes, la FIA a mis fin au DAS à l'issue de la saison 2020.

Alors, Mercedes a-t-il développé une évolution du DAS pour améliorer sa vitesse de pointe ? Avant que la théorie ne se propage davantage, Hamilton y a mis fin : le septuple Champion du monde a expliqué que les images de São Paulo montraient tout simplement qu'il y avait un jeu sur la colonne de direction.

"Ma direction ne bouge pas vers l'avant ou l'arrière, uniquement [à gauche et à droite]", a-t-il commenté. "Nous avions [le DAS] l'année dernière, nous ne l'avons plus cette année. Samedi [au GP de São Paulo], je pense qu'il y avait un peu de jeu, mais moins d'un millimètre. Je n'aimais pas cela et ça a été changé. Donc je ne suis pas certain de ce que vous regardez."

Les nouvelles règles introduites cette année stipulent que l'angle des roues avant ne peut être ajusté que par un volant qui tourne à gauche et à droite, interdisant de jure le DAS de Mercedes. Ainsi, l'Article 10.4.2 du Règlement Technique dispose que : "Le réalignement des roues directrices doit être uniquement déterminé par une fonction monotone de la position rotative d'un seul volant autour d'un seul axe. En outre, les points de fixation intérieurs des éléments de suspension reliés au système de direction doivent rester à une distance fixe les uns des autres et ne peuvent se déplacer que dans la direction normale par rapport au plan central de la voiture."

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen-Hamilton : le recours de Mercedes a été rejeté
Article précédent

Verstappen-Hamilton : le recours de Mercedes a été rejeté

Article suivant

Hamilton/Verstappen : le rapport définitif des commissaires

Hamilton/Verstappen : le rapport définitif des commissaires
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021