Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Ricciardo en désaccord avec Hülkenberg sur la stagnation de Renault

partages
commentaires
Ricciardo en désaccord avec Hülkenberg sur la stagnation de Renault
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
31 juil. 2019 à 07:00

Le pilote australien dit faire "confiance à 100% au projet" Renault et pense encore pouvoir devenir un candidat à la victoire en 2020.

Daniel Ricciardo a déclaré avant la course d'Hockenheim, lors de laquelle il a abandonné suite à un problème mécanique, ne pas partager le point de vue de son équipier Nico Hülkenberg, dont la frustration est grandissante au sujet du plafonnement du niveau de l'équipe Renault. L'Australien se console des performances actuelles de l'équipe en estimant réaliser plus de progrès personnels cette année qu'il n'en aurait fait en demeurant chez Red Bull.

Hülkenberg a affirmé avant le Grand Prix d'Allemagne être déçu de n'avoir vu Renault trouver plus de gains sur les trois saisons passées et peiner à se profiler comme une réelle force alternative aux top teams au sommet du milieu de plateau. Au sein de l'équipe d'usine du constructeur français depuis moins d'une saison, Ricciardo dit de son côté voir des points positifs à la situation dans laquelle se trouve actuellement l'équipe, cinquième au championnat du monde des constructeurs derrière McLaren.

Lire aussi :

Ricciardo a quitté Red Bull, troisième force du championnat en 2018, pour rejoindre le projet Renault. Pour le #3, le fait d'avoir vu son ancien équipier Max Verstappen signer une première victoire cette saison en Autriche (avant d'ajouter l'Allemagne à son tableau de chasse) lorsque lui-même ne dispose pas des armes pour s'approcher du podium ne change rien pour lui. "Je me sentirais dans la même situation chez Red Bull", estime ainsi Ricciardo. "Même si sur le papier, les résultats sont meilleurs, que je prenne des podiums ou autre chose, c'est toujours ce que j'obtenais ces dernières années."

Il s'agit d'un autre genre de pas en avant que Ricciardo désire faire : peut-être n'est-il pas placé actuellement pour jouer poles, victoires et titres mondiaux, mais cette trajectoire est toujours celle qu'il poursuit. "Au moins, ici, j'ai eu à travailler avec de nouveaux ingénieurs et ai appris beaucoup de choses au sujet de moi-même. J'ai essayé de faire monter une voiture un peu plus difficile plus haut sur la grille. D'un point de vue personnel, je sais que j'en ai encore plus en moi cette année que je n'en aurais eu chez Red Bull, où je suppose que j'aurais continué à répéter la même chose avec les mêmes personnes."

Je ne peux pas dire : "Qu'est-ce que vous foutez ?"

Ricciardo se refuse de montrer le moindre signe d'exaspération concernant les attentes déçues autour des évolutions châssis qui n'ont pas apporté la performance espérée en ce cours de saison et exposent Renault à de nombreux concurrents de milieu de peloton.

"C'est drôle, car c'était probablement le contraire lors de mes années chez Red Bull", analyse-t-il. "Le châssis était développé assez rapidement et l'unité de puissance était en retrait. Cette année, du point de vue de l'unité de puissance, je suis vraiment heureux des améliorations et progrès faits avec le Renault. Sur le châssis, nous avons trouvé quelques choses depuis le début de la saison mais rien de majeur. Il est certain qu'en tant que pilote, on en souhaite toujours plus : jusqu'à ce que l'on se voie au sommet des feuilles de temps, on en désire toujours plus. Nous en attendions clairement plus des évolutions amenées en France. Il n'y en a pas eu tant que ça [en amélioration de temps, ndlr] et ce fut un petit sentiment de sous-performance dans l'équipe. Je ne veux pas donner l'air d'être trop sympa, mais comme je ne peux pas produire un aileron avant moi-même ni rien, je ne veux pas avoir l'air de dire : 'Diable, mais qu'est-ce que vous foutez ?' Espérons que la prochaine série d'évolutions sera plus significative."

Interrogé sur s'il se voyait honnêtement en mesure de remporter une victoire ou plus au cours de son contrat Renault prenant fin au terme de la saison 2020, Ricciardo se veut optimiste : "Sur le contrat actuel, oui. Cette année, on sait tous que c'est une année difficile… J'ai toujours confiance à 100% en ce projet."

 

 

Article suivant
Palmarès : tous les vainqueurs en Hongrie depuis 1986

Article précédent

Palmarès : tous les vainqueurs en Hongrie depuis 1986

Article suivant

Red Bull pense connaître la cause de ses "horribles" départs

Red Bull pense connaître la cause de ses "horribles" départs
Charger les commentaires