Ricciardo : Les grilles inversées, pas la première des priorités

La Formule 1 envisage la tenue de courses à grille inversée à moyen terme, mais Daniel Ricciardo n'est pas convaincu par ce projet.

Ricciardo : Les grilles inversées, pas la première des priorités

Les grilles inversées sont déjà partie intégrante des week-ends de Grand Prix depuis une quinzaine d'années grâce aux courses de GP2/F2 et de GP3/F3, les jeunes loups voyant le top 8 de la Course 1 chamboulé pour l'épreuve du dimanche.

La question s'est posée récemment en raison de la présence de deux courses au Red Bull Ring et à Silverstone sur le nouveau calendrier 2020 de la Formule 1 : la deuxième séance qualificative aurait pu être remplacée par une course à grille inversée (selon le classement du championnat) afin que le second week-end de Grand Prix ne débouche pas sur des résultats trop similaires à ceux du premier. Mercedes a toutefois refusé cette proposition qui requérait l'unanimité au sein des équipes. Et pour Daniel Ricciardo, clairement, il y a d'autres questions à traiter en premier lieu.

"Je ne suis pas toujours old-school, mais j'imagine que ce n'est pas vraiment la première chose sur notre liste de choses à changer en priorité en F1", déclare Ricciardo dans un Instagram Live pour le compte de la F1. "Je comprends que certains fans puissent se dire que ce serait super d'avoir les pilotes rapides qui tentent de remonter dans le peloton et tout ça. Je comprends ce point de vue."

"Il y a beaucoup de scénarios où cela ne fonctionnerait pas et où cela serait un peu le bazar. Je comprends pourquoi vu du canapé, où je me trouve actuellement, cela pourrait être passionnant. Mais d'un point de vue puriste, du point de vue de la course, je ne pense pas que nous ayons besoin de faire ça pour l'instant. C'est la meilleure manière de le dire."

La Formule 1 garde néanmoins espoir d'organiser des courses à grille inversée à partir de 2021, lorsque l'unanimité des écuries pourrait ne plus être nécessaire en raison du renouvellement des Accords Concorde.

Lire aussi :

Ce serait une nouvelle appréciée par Christian Horner, comme l'explique le directeur de Red Bull Racing à Motorsport.com : "Le problème, c'est que si nous conservons le même format sur le même circuit, le résultat sera probablement très similaire. Je pense que nous avons une opportunité idéale de tenter quelque chose de différent. Tant que c'est clair au moment d'aborder la première course du championnat et que ce n'est pas quelque chose qui change en cours de saison, nous n'y verrions certainement aucun problème. Malheureusement, il y a une équipe qui était contre. C'est dommage de perdre cette opportunité."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Pourquoi un GP sur "l'ovale" de Bahreïn n'est pas une utopie
Article précédent

Pourquoi un GP sur "l'ovale" de Bahreïn n'est pas une utopie

Article suivant

Webber pense que Vettel va prendre une année sabbatique en 2021

Webber pense que Vettel va prendre une année sabbatique en 2021
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021