Ricciardo : "La première ligne est la clé"

partages
commentaires
Ricciardo :
Par : Basile Davoine
14 sept. 2018 à 15:05

À l'issue des deux premières séances d'essais libres à Singapour, Daniel Ricciardo estime que son équipe est en mesure de disputer la pole position à Mercedes et Ferrari.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 lâche des étincelles
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Les Red Bull se sont montrées à leur aise ce matin à Singapour, en étant les plus rapides de la première séance d'essais libres. La deuxième séance, en revanche, a prouvé qu'il y avait encore du chemin à parcourir pour espérer briller, sur un circuit réputé convenir aux qualités du châssis de Milton Keynes. 

La comparaison avec les performances de l'écurie autrichienne à Monaco est inévitable, mais Daniel Ricciardo a suffisamment rappelé qu'elle avait ses limites, et qu'il ne fallait pas s'attendre à pareille démonstration sous les projecteurs de Marina Bay. Toujours est-il que le rendez-vous de ce week-end est une occasion de venir se battre pour la victoire, le tout sous une chaleur conséquente. 

Lire aussi :

Compte tenu des limites du moteur Renault en qualifications par rapport aux blocs Ferrari et Mercedes, le pilote australien insiste sur la nécessité de tout optimiser pour parvenir à s'élancer depuis la première ligne dimanche après-midi : seule solution selon lui pour espérer jouer la victoire à la régulière. 

"La séance matinale s'est mieux passée que celle de ce soir", reconnaît Daniel Ricciardo. "Nous étions plus à l'aise ce matin avec une piste plus chaude, c'était très étrange. Nous pouvons trouver un bon équilibre pour les soirées, c'est le plus important. Nous savons où nous nous situons et ça devrait aller."

"Au niveau des pneus, ça se présente aussi bien, voire mieux que tout le monde. Les qualifications sont presque aussi importantes qu'à Monaco. Le rythme de course n'est pas mal, mais nous devons résoudre les qualifications. Un bon départ m'aurait aidé l'an dernier. La première ligne est la clé."

"Je pense que ce sera très serré entre les trois équipes [pour la pole position]. Ce sera pour celui qui fera vraiment le tour parfait, ce gars-là sera en pole. Les trois voitures en sont capables, il s'agit juste de tout faire correctement."

Derrière Ricciardo durant la première séance, Max Verstappen a en revanche devancé son coéquipier cet après-midi, le tout à une demi-seconde du meilleur chrono établi par Kimi Räikkönen. 

Pas dérangé par une chaleur à laquelle il "s'habitue vite", le Néerlandais a en revanche décelé des axes de progression pour la suite du week-end : "Nous pouvons encore améliorer la voiture, ce n'est pas une journée parfaite, du moins pour moi. Nous verrons ce qui se passera demain. Je ne pense pas que nous ayons le rythme pour faire la pole, mais nous allons essayer d'améliorer la voiture."

Les dires des deux pilotes Red Bull ont été corroborés par un Christian Horner synthétique au micro de Sky Sports : "La deuxième séance n'a pas été aussi bonne que la première, nous avons peiné à trouver l'équilibre parfait avec les pneus hypertendres. Nous avons un peu de travail pour ce soir. Les longs relais sont encourageants, mais l'hypertendre est très sensible. La longévité est bonne, mais Carlos Sainz est juste derrière avec un pneu qui est quatre secondes plus lent."

Article suivant
Ferrari et Vettel à la recherche du temps perdu

Article précédent

Ferrari et Vettel à la recherche du temps perdu

Article suivant

Leclerc avec Ferrari jusqu'en 2022 au moins

Leclerc avec Ferrari jusqu'en 2022 au moins
Charger les commentaires