Formule 1 GP des États-Unis

Ricciardo revient sur une convalescence "plus dure" que prévu

Daniel Ricciardo a expliqué que sa fracture à la main subie lors de son accident de Zandvoort s'était finalement révélée "plus grave" qu'initialement envisagé, rendant la route vers un nouveau retour dans le baquet "plus dur" que prévu.

Daniel Ricciardo, Scuderia AlphaTauri

Rares sont les occasions, dans une carrière, de faire deux retours en F1. Alors que dire du cas que va vivre Daniel Ricciardo, en effectuant à Austin ce qui sera un second retour en une seule saison en discipline reine.

Bien entendu, la saveur, entre autres, sera différente. Si son arrivée dans le baquet de l'AlphaTauri en Hongrie était liée à la fin de la collaboration entre Red Bull et Nyck de Vries, le fait qu'il reprenne le volant aux Grand Prix des États-Unis marque cette fois la fin d'une convalescence de près de deux mois depuis sa blessure à la main lors des essais libres du GP des Pays-Bas.

Une période plus longue qu'initialement prévu, et pour cause : la blessure s'est révélée, lors de l'opération conduite par le Docteur Xavier Mir, spécialiste du MotoGP mais qui a aussi aidé Lance Stroll à retrouver rapidement l'Aston Martin en début de saison, plus grave qu'attendu. En effet, au cours de cette procédure, le personnel médical s'est aperçu que la fracture n'était pas aussi simple à traiter que ce que la première évaluation laissait penser.

En ce qui concerne sa convalescence, Ricciardo a ainsi expliqué : "Eh bien, je dirais qu'elle a été plus difficile que je ne l'imaginais. Mais je suis aussi un peu une mauviette. Alors peut-être que ce n'était pas plus dur que ce que je pensais !"

"Mais je pense que lorsque l'accident s'est produit, et que nous étions au courant que l'os s'était cassé, ils semblaient plutôt d'accord sur ce point, du genre 'Oh ouais, c'est un os relativement facile à soigner'."

"Mais ensuite, lorsqu'il y a eu l'opération en Espagne, nous avons fait d'autres examens et il s'est avéré que la fracture était beaucoup plus grave que ce qui semblait être le cas au départ. Je pense que c'est ce qui a retardé la guérison et l'a probablement rendue un peu plus douloureuse pour moi."

Liam Lawson, AlphaTauri AT04

Liam Lawson, AlphaTauri AT04

Une absence plus dure et plus longue que prévu, voilà qui n'est pas du genre à rassurer un pilote de F1 qui doit laisser son baquet à un autre. Et d'autant plus quand, comme Liam Lawson, cela a débouché sur un intérim presque idéal, avec notamment deux points inscrits à Singapour, lorsqu'AlphaTauri a introduit un nouveau package.

Ricciardo – qui était d'ailleurs présent au sein de l'écurie à Marina Bay – s'appuie sur ces évolutions pour espérer une AT04 plus à sa main, pour ce qui sera seulement (et a priori) son troisième départ depuis son retour.

"Je suis allé à Singapour où il y a eu des évolutions assez importantes. Le week-end a été plutôt positif pour l'équipe.Cela s'annonçait donc bien. Les pilotes [Yuki Tsunoda et Lawson] ont dit qu'ils ont pu ressentir de belles différences."

"Je m'attends donc à une voiture un peu meilleure que celle que j'ai laissée. Mais ce sera la troisième course que je fais cette année, donc je suis encore très vert pour cette saison. Cela dit, je ne me sers pas de cela comme d'une excuse, mais tout me semble encore nouveau."

Avec Matt Kew

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alfa Romeo croit encore à la 7e place face à Williams
Article suivant Pierre Gasly dévoile un casque hommage à François Cevert

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France