Formule 1
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
50 jours
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
63 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
99 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
106 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
120 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
134 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
162 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
169 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
183 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
190 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
203 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
253 jours

Russell : Impossible que Williams soit aussi lent qu'en 2019

partages
commentaires
Russell : Impossible que Williams soit aussi lent qu'en 2019
Par :
23 févr. 2020 à 15:01

George Russell estime qu'il n'y a "aucune chance" que Williams soit aussi loin du rythme en 2020 qu'en 2019.

La saison 2020 de Williams a débuté de bien meilleure façon que 2019, quand l'écurie a manqué les deux premières journées de tests avec la FW42. Lorsqu'il est demandé à George Russell s'il estime que son écurie s'est rapprochée de la lutte du milieu de peloton, il répond : "Il n'y a aucune chance que nous soyons aussi loin du rythme que l'an passé."

"L'année dernière, en moyenne, nous étions une seconde derrière [et] on peut dire que toutes les équipes ont au moins trouvé trois dixièmes ; donc pour que nous puissions lutter, il faut que nous ayons trouvé tout cela. Si nous parvenons à atteindre ce que nous visons, alors je pense que ça sera du super travail. [Notre objectif] est de nous battre avec d'autres équipes. Mais il faut juste attendre. La semaine prochaine nous comprendrons mieux mais, de façon réaliste, Melbourne sera le moment où tout le monde saura."

Lire aussi :

Les premiers tours des sessions matinales de Williams visaient à effectuer du travail de corrélation aérodynamique. Russell a expliqué que Williams avait apporté "beaucoup d'éléments aéro" pour essayer "de voir s'il y avait un corrélation par rapport à la soufflerie, au CFD et comment cela fonctionnait en piste". Puis il a ajouté : "Nous avons fait énormément de roulage avec de l'inclinaison [lors de la seconde] matinée. Je ne connais pas encore les résultats mais c'était très bénéfique et c'est ce dont nous avons besoin lors de ces premiers jours. [Jeudi], ça n'a pas été parfait, mais je pense que ça sera productif sur les longs relais."

Du côté de Claire Williams, l'ambition est limpide : jouer la Q2 et être en position d'inscrire des points à chaque manche. "Nous voulons nous battre. Nous sommes ici en Formule 1 pour nous battre, c'est ce pour quoi Williams existe, nous ne sommes pas là pour autre chose. Nous sommes là parce que nous aimons la course, et l'an passé nous ne la faisions juste pas."

"Robert [Kubica, qui a piloté pour la structure de Grove en 2019] et George se sont battus l'un contre l'autre, et nous voulons venir à chaque course en étant capables de nous battre, en étant réaliste, pour une place en Q2. Et ensuite de nous battre pour une position en piste qui nous ramènera notre fierté, je suppose, et que George et Nicholas [Latifi] aient l'opportunité de se battre avec les concurrents du milieu de peloton."

Voir aussi :

Article suivant
Grosjean se sent comme Federer "avec une raquette de ping-pong"

Article précédent

Grosjean se sent comme Federer "avec une raquette de ping-pong"

Article suivant

Racing Point aurait pu en prendre encore plus de Mercedes

Racing Point aurait pu en prendre encore plus de Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Catégorie Vendredi
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Fabien Gaillard