Russell plutôt séduit par le comportement des pneus 18 pouces

George Russell a apprécié le comportement des pneus 18 pouces lors des essais d'Abu Dhabi, et espère que cette tendance se confirmera la saison prochaine.

Russell plutôt séduit par le comportement des pneus 18 pouces
Charger le lecteur audio

C'est la première fois depuis dimanche dernier et le final polémique du Grand Prix d'Abu Dhabi qu'un membre de l'écurie Mercedes s'exprime officiellement. Alors que l'équipe allemande est murée dans le silence et étudie la possibilité de faire appel du rejet de sa réclamation contre les résultats de la dernière manche, qui a sacré Max Verstappen, il ne faut toutefois rien attendre de cette prise de parole. Car c'est celle de George Russell, en marge des deux journées d'essais qu'il effectue sur le tracé de Yas Marina à bord d'une W10 modifiée et dotée des futurs pneus Pirelli 18 pouces.

En l'absence de Lewis Hamilton, celui qui remplacera l'an prochain Valtteri Bottas a eu l'occasion d'enchaîner les tours de piste et ainsi de s'adapter à sa nouvelle écurie. De nouvelles couleurs qu'il a déjà portées à plusieurs reprises, mais désormais avec un statut différent.

"C'est un sentiment étrange, car j'ai fait des essais avec l'équipe de nombreuses fois après des Grands Prix, en fin de saison, et ici à nouveau", décrit le Britannique. "Mais c'est évidemment la première fois que je le fais en étant pilote officiel de l'équipe. C'était vraiment une excellente journée, de retrouver les gars et d'apprendre des choses sur les nouveaux pneus. C'est toujours un exercice plaisant de piloter une monoplace qui a gagné un titre, la Mercedes de 2019, et avec ces pneus Pirelli 18 pouces qui semblent réagir assez positivement. C'était une chouette journée."

S'attardant sur ces nouvelles enveloppes, aux dimensions plus grandes mais aux flancs plus étroits, George Russell confirme en effet un bon feeling pour le moment.

"Franchement, c'était plutôt agréable à piloter", dit-il. "Ce sera très différent l'année prochaine, car les voitures vont radicalement changer par rapport aux monoplaces actuelles. Il n'y a donc pas grand-chose à en conclure. Néanmoins, ils réagissent assez différemment des pneus 13 pouces avec lesquels nous roulions auparavant. Espérons que ça continuera l'année prochaine, nous verrons comment ils réagiront avec la nouvelle réglementation."

En retrouvant le cockpit d'une Mercedes, George Russell a également de nouveau fait face aux problèmes de taille qu'il avait rencontrés lorsqu'il avait remplacé Lewis Hamilton à Sakhir, fin 2020. Il avait à l'époque eu du mal à loger son 1m85 dans la monoplace de Brackley. Après les essais de mardi, il a confirmé qu'il était "couvert de bleus".

"C'est sacrément serré dans cette voiture, mais l'année prochaine ce sera beaucoup mieux et j'aurais un peu plus d'espace pour respirer", rassure-t-il. "J'ai hâte d'y être. Mais il faut faire avec, continuer, et j'ai tout Noël pour récupérer."

Lire aussi :

partages
commentaires
Un titre partagé entre Verstappen et Hamilton ferait sens, pour Brundle
Article précédent

Un titre partagé entre Verstappen et Hamilton ferait sens, pour Brundle

Article suivant

Lewis Hamilton a été officiellement anobli

Lewis Hamilton a été officiellement anobli
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021