Russell : "Une sensation étrange" en retrouvant la Williams

George Russell admet avoir été un peu dérouté en reprenant le volant de sa Williams à Abu Dhabi, mais se félicite d'avoir pu la comparer directement à la Mercedes.

Russell : "Une sensation étrange" en retrouvant la Williams
Charger le lecteur audio

Salué pour son niveau de performance le week-end dernier chez Mercedes, puis par son professionnalisme ce vendredi en retrouvant sa Williams, George Russell n'a pas caché avoir vécu d'étranges sensations lors des essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi. Joker de Lewis Hamilton il y a quelques jours, le Britannique avait fait preuve d'une énorme faculté d'adaptation, mais il avoue que retrouver le cockpit de sa FW43, qu'il connaît pourtant sur le bout des doigts, l'a dans un premier temps un peu dérouté.

"Franchement, c'était une sensation étrange", confie Russell. "Avant Bahreïn, je voulais vraiment passer deux semaines dans la voiture [Mercedes], purement parce que je voulais apprendre tout ce dont j'avais besoin à Bahreïn afin de pouvoir arriver ici sans chercher d'excuses. Ça s'est tellement bien passé à Bahreïn qu'une part de moi, voulant tellement gagner, voulait revenir ici avec une grande opportunité. Cependant, les gens chez Williams m'ont donné cette chance [d'être là], ils ont travaillé très dur pour moi ces deux dernières années. Il est de mon devoir de terminer la saison sur une bonne note, et je suis là pour ça."

Lire aussi :

Aux avant-postes tout au long du week-end à Sakhir, Russell a retrouvé le fond de peloton lors des essais libres ce vendredi à Yas Marina, avec la 18e place, accusant un retard de 2"5 sur son coéquipier de la semaine dernière, Valtteri Bottas. "On ne peut pas cacher les chronos, c'est très clair", lâche Russell. "Mercedes est la référence. J'ai eu suffisamment de chance pour courir pour eux la semaine dernière et je sais où nous devons redoubler d'efforts avec la voiture. C'est un bon apprentissage, et pouvoir faire ce comparatif en cinq jours est génial."

Malgré une victoire qui lui a échappé à Bahreïn, Russell y a inscrit les premiers points de sa jeune carrière en Formule 1. Néanmoins, il aimerait désormais ouvrir le compteur de Williams, seule écurie du plateau qui n'a pas marqué la moindre unité cette année. "Nous allons tout essayer", promet-il. "Mais sur le rythme pur, nous savons que nous ne pouvons pas nous battre pour le top 10, en toute honnêteté. Kimi [Räikkönen] semblait très rapide, Kevin [Magnussen] aussi, mais c'est habituellement le cas. Nous sommes généralement un peu en retrait le vendredi, et nous réglons généralement les choses le samedi."

partages
commentaires
Räikkönen : "Rien d'effrayant" dans l'incendie de son Alfa Romeo
Article précédent

Räikkönen : "Rien d'effrayant" dans l'incendie de son Alfa Romeo

Article suivant

Renault s'amuse de la controverse autour du test d'Alonso

Renault s'amuse de la controverse autour du test d'Alonso
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021