Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
243 jours

Renault s'amuse de la controverse autour du test d'Alonso

Renault assume la présence de Fernando Alonso lors des tests initialement réservés aux jeunes pilotes à Abu Dhabi.

Renault s'amuse de la controverse autour du test d'Alonso

Prêt à saisir toutes les opportunités possibles pour accumuler les kilomètres avant son retour en Grand Prix la saison prochaine, Fernando Alonso sera mardi au volant de la R.S.20 à Abu Dhabi. Non sans controverse, l'Espagnol a été autorisé à participer à des essais qui étaient initialement réservés aux jeunes pilotes, mais sous la pression de Renault, la FIA a élargi l'accès à cette séance.

La mesure n'a pas manqué de susciter l'incompréhension de certains concurrents, ainsi que des tentatives d'ouvrir le test encore plus largement, ce qu'a essayé de négocier Ferrari pour Carlos Sainz, en vain. "Il y a eu beaucoup de bruit autour de cette histoire", constate Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1. "Vous savez, nous avons commencé l'année avec de la controverse [autour de Racing Point] et nous la terminons avec une autre controverse. Mais c'est bien, ça fait aussi vivre la F1.

Lire aussi :

Le Français défend l'approche adoptée par l'écurie qui deviendra Alpine en 2021, tandis qu'Alonso a multiplié les tests récemment, notamment au volant d'une R.S.18 d'il y a deux saisons. "C'est quelque chose de très humain que nous faisons pour Fernando", souligne Abiteboul. "Quand il a décidé de revenir en F1, il a été très clair sur le fait qu'il voulait autant de kilométrage que possible avant l'an prochain. Comme vous le savez, la réglementation place une limite à ça. Nous avons fait beaucoup, dont quatre jours avec une voiture d'il y a deux ans. Et nous avons pensé que ce serait bien de pouvoir le faire aussi avec la voiture actuelle. Nous avons demandé de manière franche et la FIA a approuvé, c'est aussi simple que ça."

Renault estime que cette journée d'essais à laquelle participera le double Champion du monde sera beaucoup plus précieuse que tous les roulages effectués jusqu'à présent. "Ce sera une opportunité pour lui de constater l'évolution en deux ans", avance Abiteboul. "Car avec une voiture d'il y a deux ans, avec aussi un moteur dégradé et des pneus de démonstration, ce n'est pas vraiment représentatif. Ça le sera beaucoup plus par rapport à ce qu'il faut attendre de l'an prochain."

"La voiture changera plus que ce que les gens ont tendance à dire pour l'an prochain, avec de petites modifications aérodynamiques que nous ne pouvons pas tester la semaine prochaine", ajoute-t-il. "Ce sera la même chose pour tout le monde. Pour le reste, il s'agit de l'intégrer dans l'équipe, qu'il comprenne nos processus, nos procédures, le volant, et qu'il se familiarise avec les ingénieurs pour comprendre une dynamique qui est déjà très solide."

Bien qu'elle soit une réalité depuis plusieurs semaines déjà, l'arrivée d'Alonso chez Renault se matérialisera donc un peu plus. La stature de cette recrue n'effraie pas pour autant la direction de l'écurie, qui assume le choix fait pour succéder à Daniel Ricciardo aux côtés d'Esteban Ocon.

"Je dirais que le line-up est lié à la situation de l'équipe", estime Abiteboul. "Il n'y a aucun intérêt à avoir un duo qui n'est pas en adéquation avec la situation de l'équipe. Chez Renault, nous sommes très à l'aise avec notre duo pour l'an prochain compte tenu de la situation de l'équipe, de ce qu'elle doit accomplir, avec un mélange évident d'expérience pour Fernando et d'envie de revenir. Fernando sait que la seule manière de gagner est de prévoir, de construire. L'année 2021 sera particulière car nous allons devoir équilibrer notre effort entre 2021 et 2022. Avec Fernando, nous avons clairement le regard tourné vers 2022. Il le comprend et il fera complètement partie de ce processus et de cette aventure."

partages
commentaires
Russell : "Une sensation étrange" en retrouvant la Williams

Article précédent

Russell : "Une sensation étrange" en retrouvant la Williams

Article suivant

GP d'Abu Dhabi F1 - Programme TV et guide d'avant-course

GP d'Abu Dhabi F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin) Prime

Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)

Pour la troisième fois en moins de dix ans, le groupe Volkswagen flirte sérieusement avec la Formule 1. Et cette fois-ci, les chances de voir le géant allemand concrétiser son projet paraissent plus élevées que jamais.

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021