Sainz : Renault doit être "très prudent" vis-à-vis Force India

partages
commentaires
Sainz : Renault doit être
Par : Stuart Codling , Writer
Co-auteur: Edd Straw
23 sept. 2018 à 10:19

Le pilote de Renault Sport F1, Carlos Sainz, pense que Force India reste une menace au championnat constructeurs malgré le fait d'avoir vu ses points être remis à zéro avant Spa.

Dans la bataille serrée pour la quatrième position, qui représente également une place au sein de l'influent Groupe Stratégique de la F1, Renault dispose de 91 points contre 76 pour Haas, McLaren restant dans la course avec 58. Mais Force India, qui est reparti de zéro à partir du Grand Prix de Belgique en raison de son changement de propriétaire, en compte déjà 32.

L'écart aurait pu être moins important encore si Sergio Pérez n'avait pas provoqué la sortie de piste d'Esteban Ocon dans le premier tour de la course à Singapour, avant de perdre toutes ses chances d'inscrire de gros points plus tard.

Lire aussi :

"Notre objectif était de terminer quatrième chez les constructeurs et sans leur pénalité [la remise à zéro des points, ndlr], ils seraient devant nous en performance pure", a déclaré Carlos Sainz à Motorsport.com. "Il faut que l'on soit très prudent avec Force India. Nous savons que lors de la seconde moitié de saison, ils commencent toujours à prendre vie et ils l'ont de nouveau prouvé, une fois qu'ils ont eu l'argent et tout. Sur un circuit comme Singapour, où nous nous attendions à être devant, nous étions derrière." 

Les problèmes financiers de Force India plus tôt cette saison ont perturbé la recherche et le développement de la structure, mais l'impact le plus important sur la performance a été lié au fait que l'écurie comptait sur des contractants extérieurs pour fabriquer de nouvelles pièces. Beaucoup des idées des ingénieurs sont donc restées au placard pendant que les fournisseurs impayés ont suspendu la fourniture de leurs services.

Depuis son acquisition par un consortium d'investisseurs mené par Lawrence Stroll, Force India a pu commencer à introduire des évolutions de performance prévues depuis longtemps. À Singapour, de nouvelles pièces ont été apportées, Pérez et Ocon battant les pilotes Renault assez largement.

Lire aussi :

Le développement de Renault a connu un schéma différent. L'écurie n'introduira probablement pas beaucoup d'évolutions du châssis lors des derniers Grands Prix, après avoir choisi de se focaliser tôt sur 2019. D'autres développements, comme les nouveaux déflecteurs introduits à Singapour, n'ont pas apporté le boost de performance espéré. "On ressent quelque chose, mais ce n'est pas suffisant", a déclaré Nico Hülkenberg, l'équipier de Sainz. "Je crois qu'on en voulait plus."

"Nous savons que notre voiture est forte dans les virages à basse vitesse", explique Sainz. "Nous générons beaucoup d'adhérence et de charge à basse vitesse, mais nous savons que notre tenue sur les vibreurs et les bosses n'est pas au niveau par rapport aux autres équipes. Nous continuons de travailler dessus, mais c'est encore probablement notre défaut principal."

"Le moteur en est aussi une grande partie, nous sommes coincés avec la spécification B [parce qu'un changement entraînerait des pénalités sur la grille] et les autres ont fait des pas de géant au cours l'année que nous n'avons pas été capables de faire. On va s'assurer de tout donner pour garder cette quatrième place. Ça va être une deuxième moitié de saison difficile."

Prochain article Formule 1
Dépassements : La F1 peut désormais éviter les erreurs du passé, selon Lowe

Article précédent

Dépassements : La F1 peut désormais éviter les erreurs du passé, selon Lowe

Article suivant

Ericsson : La promotion de Leclerc chez Ferrari "en dit long" sur moi

Ericsson : La promotion de Leclerc chez Ferrari "en dit long" sur moi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Force India , Renault F1 Team
Auteur Stuart Codling
Type d'article Actualités