Sauber - Rendre les voitures plus rapides n'est pas une solution

partages
Sauber - Rendre les voitures plus rapides n'est pas une solution
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
10 juil. 2015 à 12:03

Monisha Kaltenborn, Sauber, Team Principal lors de la conférence de presse de la FIA
Monisha Kaltenborn, Sauber, Team Principal lors de la conférence de presse de la FIA
Felipe Massa, Williams FW37 devant son équipier Valtteri Bottas, Williams FW37 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Sergio Perez, Sahara Force India F1

Le travail du Groupe Stratégique et des instances dirigeantes de la F1 pour rendre les voitures plus spectaculaires et plus rapides en 2017 ne fait pas l'unanimité. Dans les rangs de l'écurie Sauber, on estime qu'il ne s'agit pas de la bonne méthode pour rendre la discipline plus attrayante.

Directrice de l'écurie suisse, Monisha Kaltenborn regrette publiquement de voir les discussions tourner quasiment exclusivement autour de la technique et de l'aspect des monoplaces. Selon elle, cela ne résoudra rien et il faut avant tout agir sur le plan sportif, en plus de continuer à travailler sur la réduction des coûts.

"Rendre les voitures plus rapides : est-ce vraiment nécessaire? Cela va-t-il changer quelque chose? Ce n'est pas le point qu'il faut corriger", lâche Kaltenborn à Motorsport.com. "Il faut vraiment aborder le fait que la compétition doit devenir de nouveau plus serrée. C'est ce que les fans veulent voir."

"Personne ne peut me dire qu'en s'asseyant dans les tribunes on peut noter une différence de trois ou quatre secondes. Je ne crois pas que ce sont les vrais sujets ; ceux-ci sont bien plus fondamentaux."

Donner un look plus agressif aux monoplaces n'est pas non plus du goût de Kaltenborn, qui estime qu'il y aura toujours suffisamment de fans pour ne pas pouvoir plaire à tout le monde.

"Il ne faut pas non plus prendre la voie de changer ou non le look des voitures. Il y a suffisamment de fans qui aimeront ou n'aimeront pas [le look]. Mais le plus important est de resserrer le peloton."

Elle regrette également la manière dont se développent les idées entre les pistes de réflexion et l'adoption ou non des propositions. Citant en exemple l'évocation d'un possible retour des ravitaillements en carburant, rapidement abandonnée, Kaltenborn souhaite que chaque piste soit parfaitement étudiée au lieu d'être trop rapidement rendue publique. 

Propos recueillis par Luis Ramirez

Prochain article Formule 1
Inégalités en F1 - L'Europe n'agira que si les écuries portent plainte

Article précédent

Inégalités en F1 - L'Europe n'agira que si les écuries portent plainte

Article suivant

Häkkinen - Williams aurait dû laisser passer Bottas devant Massa

Häkkinen - Williams aurait dû laisser passer Bottas devant Massa

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités