Haas : Les pilotes devraient écouter, pas essayer d'être stratèges

Alors que le week-end du GP de Mexico a été marqué par une nouvelle phase de tension chez Haas, Günther Steiner a appelé ses pilotes à écouter et à arrêter de jouer les stratèges.

Haas : Les pilotes devraient écouter, pas essayer d'être stratèges
Charger le lecteur audio

La scène s'est déroulée lors des qualifications du Grand Prix de Mexico, pendant lesquelles, alors qu'il était dans un tour de préparation, Nikita Mazepin a demandé à pouvoir dépasser son équipier Mick Schumacher, qu'il jugeait trop lent, ce dernier étant par ailleurs lui-même ralenti par d'autres monoplaces.

Quand son équipe lui a répondu que ce n'était pas possible, il a lancé à la radio : "Vous rigolez ?" Cela a incité l'ingénieur de course en chef de Haas, Ayao Komatsu, à prendre lui-même la parole pour clairement indiquer qu'il ne plaisantait pas et que c'était au Russe de créer son propre écart avec l'Allemand s'il le souhaitait.

Un refus jugé injuste par Mazepin, qui avait vu son équipier être autorisé à le dépasser lors du Grand Prix des Pays-Bas. "Lors d'une épreuve précédente, aux Pays-Bas, nous avons pu échanger nos positions, et il a reçu un feu vert, là où j'ai reçu un feu rouge", a expliqué celui qui a par ailleurs terminé 18e et dernier pilote à l'arrivée ce dimanche à Mexico, quand son équipier a abandonné dès le premier tour dans un accrochage avec Esteban Ocon.

Interrogé sur le sujet, Günther Steiner, le directeur de l'écurie Haas, a répondu que la comparaison entre le Mexique et les Pays-Bas n'était pas juste. De plus, il a estimé que l'une des leçons tirées après cette épreuve avait été de laisser le dernier mot au muret des stands, mieux placé pour juger de l'ensemble des paramètres en jeu que le pilote dans son cockpit.

"Je pense que c'était clair après Zandvoort, nous en avons discuté. Nous avons dit que nous [sur le muret des stands] allions regarder ce qui pouvait se passer, parce que nous voyons beaucoup plus [de choses] qu'eux. [À Mexico], nous avons vu qu'il n'y avait aucun intérêt [à le laisser passer], parce que même si Nikita dépassait Mick, il aurait été coincé derrière la Williams. Donc il n'y a pas de gain, là. Et puis la température de ses pneus était bonne."

"Donc c'était juste : 'non, restez où vous êtes parce que sinon nous prenons un risque, en passant la ligne d'arrivée et en ayant nos deux voitures qui font la course dans la ligne droite et qui perdent toutes les deux [du temps] dans le premier virage'. Au final, c'était mieux pour Nikita, parce que Mick s'est retrouvé dans le trafic dans les derniers virages, et pas lui. Mais il ne le savait pas."

Steiner a déclaré que Haas prenait toujours des décisions dans le meilleur intérêt de l'équipe, et ne favorisait pas un pilote par rapport à l'autre. "Nous essayons juste de faire au mieux, car ce que je leur dis toujours : 'les gars, nous voyons beaucoup plus de choses que vous. Donc maintenant, n'essayez pas d'être le stratège ou quoi que ce soit. Il faut juste écouter'. Évidemment, sa réaction [celle de Mazepin] a été, je pense, dans le feu de l'action, de vouloir en savoir plus. Et puis on a juste dit 'non, voilà ce que tu dois faire'."

Lire aussi :

Avec Jonathan Noble et Oleg Karpov

partages
commentaires
La F1 va interdire les gardes du corps sur la grille
Article précédent

La F1 va interdire les gardes du corps sur la grille

Article suivant

La F1 révèle une nouvelle identité pour promouvoir l'hybride

La F1 révèle une nouvelle identité pour promouvoir l'hybride
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021