Stroll trouve "ridicule" l'absence de pénalité contre Leclerc

partages
commentaires
Stroll trouve "ridicule" l'absence de pénalité contre Leclerc
Par :

Au sortir d'un GP de Russie où il a abandonné sur sortie de piste dès le premier tour, Lance Stroll a déclaré qu'il était "ridicule" que Charles Leclerc n'ait pas été pénalisé à la suite du contact qui l'a envoyé dans le mur.

Après le départ, Lance Stroll se trouvait en septième position, à l'extérieur du virage 4, alors que Charles Leclerc était lui à l'intérieur. Finalement, un contact a eu lieu entre les deux voitures au niveau de la roue arrière droite de la Racing Point et de la roue avant gauche de la Ferrari, dans une dynamique d'incident ressemblant étrangement à celle du GP d'Autriche entre Alex Albon et Lewis Hamilton, qui avait valu au pilote Mercedes cinq secondes de sanction et deux points de pénalité sur sa licence.

Stroll a alors été envoyé dans le mur de l'autre côté de la piste et a dû abandonner. L'incident a été noté par les commissaires mais aucune enquête n'a ensuite été menée et Leclerc n'a donc pas reçu de pénalité. Le Monégasque a terminé sixième.

Lire aussi :

Interrogé après la course par Sky Sports, le Canadien s'est montré particulièrement critique de la décision de ne pas pénaliser son adversaire. "Je suis assez surpris qu'il n'ait pas eu de pénalité. Je lui ai laissé beaucoup de place, j'ai fait le virage complet à l'extérieur, et il m'a juste touché à l'arrière droit. Je lui ai donné toute la place que je pouvais et je n'ai pas eu de chance. Mais il aurait pu l'éviter, il n'a pas à aller aussi large vers moi. C'est assez ridicule qu'il n'ait pas eu de pénalité."

"Je pense qu'il y avait beaucoup à obtenir [dans cette course]. Je crois que nous étions septième à ce stade, j'avais fait un super départ, nous étions sur les bons pneus donc c'est vraiment dommage."

De l'autre côté du garage Racing Point, Sergio Pérez a connu une course solide lui permettant de terminer au quatrième rang, après un premier relais de 20 tours en pneus tendres, le plus long de l'ensemble du plateau sur ces gommes. Cela lui a permis de se placer en situation idéale stratégiquement et de reprendre les positions face aux deux Renault, derrière lesquelles il était tombé au moment du départ.

"À part le départ, tout s'est bien passé", a-t-il déclaré pour Sky. "Ce côté de la grille n'avait aucune adhérence, dès que j'ai relâché l'embrayage, j'ai eu du patinage, j'ai perdu la position au profit des deux Renault. Heureusement, je pense que nous avons très bien géré ce pneu tendre lors du premier relais, et en gros cela a conditionné notre course."

Le Mexicain a également participé à son résultat en dépassant en piste et avec la manière Daniel Ricciardo dans le virage 3, estimant sur le moment qu'il n'aurait "qu'une seule chance" de le faire. "J'ai vu qu'il se débattait avec ses pneus et qu'il était important de le passer rapidement. Et cela a bien fonctionné, je suis heureux."

Voir aussi :

Finalement, Hamilton ne recevra pas de points de pénalité !

Article précédent

Finalement, Hamilton ne recevra pas de points de pénalité !

Article suivant

Ricciardo sauve la 5e place : "J'avais un peu le feu aux fesses"

Ricciardo sauve la 5e place : "J'avais un peu le feu aux fesses"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Sergio Pérez , Lance Stroll , Charles Leclerc
Équipes Ferrari , Racing Point
Auteur Fabien Gaillard